Manuel Valls lance la «révolution» en trois temps du code du travail

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Certains ont parlé de réformette, d’immobilisme, ou de manque d’ambition, c’était sûrement avant de m’entendre. » Manuel Valls ne s’embarrasse plus des mises en garde venues de son propre camp : il parle directement à sa droite. La réforme du code de travail, dont il a dévoilé les grandes lignes ce mercredi, est dessinée pour « renforcer la compétitivité et la souplesse des entreprises, tout en assurant la protection des salariés ». Les Républicains (LR) ont d’ailleurs, pour le moment, davantage critiqué le calendrier annoncé que la teneur de cette réforme.