2009: les banquiers n'ont pas tenu leurs engagements

Par
La ministre de l'économie veut demander aux banques françaises de nouveaux engagements de progression des crédits à l'économie en 2010, ceux de 2009 n'ayant pas été tenus. La Société de financement de l'économie française (SFEF), une des structures mises en place en octobre 2008 afin de tenir la tête des établissements financiers hexagonaux hors de l'eau, a été mise en sommeil le 31 décembre 2009. Sans un mot de remerciements des bénéficiaires, apparemment sortis d'affaire. Bilan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 31 décembre, la petite équipe autour de Thierry Coste, ancien patron de la gestion d'actifs du Crédit agricole, qui a fait vivre la Société de financement de l'économie française (SFEF), a quitté l'ancien appartement de fonction du gouverneur de la Banque de France où elle s'était installée à l'automne 2008, quand la crise financière mondiale menaçait de balayer le système bancaire français. Pour le compte des établissements financiers français et à des conditions très favorables permises par la garantie de l'Etat, la SFEF aura levé au total l'équivalent de 77 milliards d'euros, à une période où la paralysie des marchés de crédit menaçait les banques de mort par asphyxie.