A Tarbes, près de 60 jours de grève pour les soignantes du privé

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Merci pour cet article, qui demontre la vitalité du refus de l'ultra libéralisme, du courage des femmes. Merci Mesdames de lutter, pour vous et pour les patients. Et pour une fois mdp met bien au feminin cette lutte. Pas comme "osons causer" (que j'adore, sauf la masculinisation a outrance de leur propos),  qui parlait du mouvement des infirmierEs en le masculinisant en infirmiers, alors que se sont des femmes qui agissent ... Ca fait mal. 

Et les 'pigeons' de Hollande qui bien sure n'ont aucune solidarité, comme la plupart des privilégiés. 'des rares salariés masculins sont des médecins... » Quasiment aucun d’entre eux ne soutient le mouvement.' Evidement ... Que les femmes et les patients (les faibles) se debrouillent, eux sont là pour le fric seulement, en plus l'etat leur paye leur etudes, tout bénéf pour ces p'tit bourgeois. 

Un échantillon représentatif de l'esprit de la médecine en perspective !

En voilà un, condamné pour avoir aidé un réfugié, et en voilà une sanctionnée demain, pour avoir adressé un sourire à un malade , n'étant là que pour faire le ménage !

L'hopital,mégapole, mégamétropôle de l'inhumanité ou la nouvelle facture remastérisée des camps de la mort  ...............(dans les camps nazis , il y avait aussi des médecins nazis autant que nazes qui ont bien fait progresser la médecine moderne, avec tant de matériel humain sacrifié à la science, soit disant, et aujourd'hui au profit, source infinie, la maladie assurée et promise par le délabrement consenti de la santé publique ........

Oui, vous avez raison ! Mais ce que l'on peut admettre et "comprendre" dans le productivisme de l'usine ou de l'entreprise, , c'est incompatible avec la moindre notion d' éthique en médecine !

Dans ces conditions, à quoi sert un ordre? un relais de corporatisme mafieux?

Quelle est cette médecine qui comme la médecine nazi , n'en a que faire de l'éthique ?

Ce sont des questions bien génantes et il vaut mieux officiellement tuer toute illusion de démocratie, pour pouvoir aller au bout de ces rêves cauchemardesques de toute puissance méprisante ....................bel avenir pour les enfants sacrifiés à cette logique et à cette façon de penser !

Bel exemple exemplaire d'inhumanité décomplexée !

Mais une profession comme celle là , peut-elle se laisser "acheter et soumettre", comme n'importe quelle compétence moneyable ????????? C'est à hurler d'effroi !

Votre réflexion me fait penser à ce pharmacien ségnorial d'une grande pharmacie troyenne du sud  de l'agglo, qui s'enorgueuillissait d'avoir embauché  un médecin de santé public , en triplant son salaire, ce qui pour son chiffre d'affaire était de l'ordre du dérisoire .........................

Je garde la naïveté de penser que tous nos confrères ne sont pas prêts à se laisser marchandiser comme du poisson à la criée ! Si l'on n'a pas d'honneur personnel ( ce qui n'a rien à voir avec de l'orgueil) on peut au minimum en avoir pour la profession, qui semble très attachée à son IMAGE ?????????

Mais une profession comme celle-là peut-elle continuer à voir régresser continuellement ses conditions de travail et ses revenus ?

60 à 70h de travail dans le public pour un salaire de 4000€ par mois ? 5000 au maximum en incluant gardes et astreintes ... des gardes qui peuvent parfois être de 24h de travail sans pauses !

L’hôpital privé ne devrait pas exister ! Mais le monde libéral en a malheureusement décidé autrement :-(.

Donnons une alternative aux médecins français et ils pourront effectivement ne plus se laisser "acheter" par le privé ...

Évidement, c'est encore pire pour les infirmiéres, les aides soignantes, etc ... Toute la profession médicale souffre.

Mais on constatera que le "favori" des prochaines élections a clairement annoncé la destruction de la "santé pour tous", ce qui ne semble pas déranger son électorat qui sera pourtant impacté par ces "réformes" ... J'avoue avoir un peu de mal à comprendre cela car les hôpitaux "tuent" malheureusement par "manque de budget" nettement plus que le terrorisme en France :-(.

P.S. : Pour l'IMAGE de la profession en France, un "grand ménage" est malheureusement indispensable pour que la profession retrouve son "honneur" bien entaché ces derniéres années par de "nombreuses affaires". Ce ménage ne peut être fait que par les médecins eux-même, malheureusement, les "autorités" médicales étant dans les gagnants du système, on voit difficilement venir ce changement :-(.

C'est un constat désespérant mais juste !

A propos de la situation des hopitaux, une actualité du fil d'actu...

http://yetiblog.org/index.php?post/2157

BRAVO !!! Excellent !!!

Merci pour cet article. Pas entendu un mot la dessus dans les autres médias nationaux, probablement de l'inattention de ma part.

Une coquillette à signaler :

Page 2, ligne 12 : disponibilité plus grandew des personnels soignants, engendre des surcharges de travail,

  • Nouveau
  • 05/01/2017 16:46
  • Par

La santé selon Fillon

Tarbe et son conflit est une photographie de ce qui en france se généralise et que Fillon dit bien dans son programme. Libéraliser ce qui reste encore de services publics, de fonctionnaires dans la santé. Cliniques ou grande distribution, laboratoires etc , m^me idéologie il faut que cela rapporte,  le malade doit être rentable.

Bourse et fonds de pensions

Que faut il aux francais à la france pour se réveiller ?

Ne pas pouvoir payer les soins de leurs enfants, de leurs parents, les leurs ?

 

bon article ds le canard enchainé de cette semaine

il y a une petite bulle ds le secteur et les groupe doivent cracher de la rentabilité pour les actionnaies (fds d'investissement, dans certains cas avec l'état en actionnaire tres moniritaire), hors du fait de la bulle les acaht de clinique se font trop cher. Du coup pour rentabiliser un truc acheter trop cher il faut y aller fort....

malades et personnels soignant sont les variables d'ajustement

Le sanglier de la Sarthe ne lâchera rien...!

"Blitzkrieg" !!! effet de surprise et les vacances aidant, en deux trois mois tout sera "réglé"...

 https://www.youtube.com/watch?v=Adu1NRJoBro

Même pas besoin du "joujou" à Walls !!!

Déçu

sans présurer le personnel comme cet exemple le montre, les placements dans des cliniques ou centres de santés privés raportent déjà 5 à 6% par an. Quand on connait le coût de l'argent aujourd'hui et la façon dont sont traités les soignants, ce seuil de rentabilité doit être largement dépassé.

La santé est en train de devenir un des placements financiers les plus rentable...et les plus sûr qui soit.

Presque aussi bien que le blood diamon, 8 %, assuré par pujadas ...............!

C'est le pied de la grosse rentabilité !

Assurance tous risques du profit !

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale