Jugé après un accident mortel, Total nie toute responsabilité

Par

Il y a sept ans, deux hommes mouraient à la suite d’une explosion sur le site Total-Carling, en Moselle. Six autres étaient blessés. À l’issue du procès, le procureur du tribunal correctionnel de Sarreguemines a requis deux ans de prison avec sursis contre l’ancien directeur du site et 200 000 euros d’amende contre Total Petrochemicals France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sarreguemines, envoyée spéciale.- « Jérôme me disait souvent qu’un jour, ça allait péter. » Sabrina Stefaniak pleure à la barre du tribunal correctionnel de Sarreguemines, éternelle fiancée de Jérôme Griffoul, mort dans l’explosion d’un surchauffeur sur le site pétrochimique de Carling, à Saint-Avold en Moselle, il y a sept ans. Sabrina, entendue comme partie civile, poursuit péniblement, et pleure encore : « Il le disait en rigolant. Ça pétera, mais tu seras riche. »