«Et si on arrêtait de lapider la SNCF?»

Après Montparnasse comme après chaque incident ferroviaire, la France a critiqué frénétiquement ses trains… oubliant qu'ils restent dans le top 3 mondial.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est devenu une tradition : après chaque incident ferroviaire en France, particulièrement en période estivale où l'actualité est calme, tout le pays lapide la SNCF, jugeant nos trains vétustes, le réseau délabré et les agents de l'entreprise fainéants et incapables. Comment en sommes-nous arrivés à détester un service ferroviaire qui nous est envié dans le monde entier ? C'est un mystère, plus insaisissable encore que l'existence de viande sans gluten. Cette autoflagellation systématique, alors que nous sommes des enfants gâtés du train non seulement dans le monde, mais surtout au sein du monde développé, frôle le ridicule.