« La démocratie grecque est en danger », selon le premier ministre

Par

Le premier ministre grec avertit des dangers que court la démocratie à Athènes, alors que l'austérité précipite la population dans les bras de l'extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un entretien au quotidien allemand Handelsblatt, le premier ministre grec Antonis Samara lance un message désespéré sur la situation en Grèce. « La démocratie grecque est en danger », avertit-il. « La cohésion de la société grecque est menacée avec la montée du chômage et de la pauvreté », insiste-t-il, rappelant le précédent de la République de Weimar. « Le parti d’extrême droite Aube Dorée représente désormais le troisième parti politique en Grèce. » Les derniers sondages lui octroient 22 % d’opinions positives.