Privatisation de l'aéroport de Toulouse : Emmanuel Macron a menti

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l’économie, Emmanuel Macron a tranché : c’est au profit d’un groupe chinois immatriculé dans des paradis fiscaux, associé à un groupe canadien radié par la Banque mondiale pour des faits graves de corruption, que l’aéroport de Toulouse-Blagnac va être cédé.