BNP-Paribas est rattrapée par ses prêts toxiques en francs suisses

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les prêts immobiliers toxiques en francs suisses, vendus à 4 600 clients d’une filiale de BNP-Paribas entre mars 2008 et décembre 2009, n’ont pas fini d’empoisonner la banque. Comme Libération l’a révélé ce mardi, BNP-Paribas Personal Finance (BNP PF), filiale à 100 % de BNP-Paribas, a été mise en examen le 16 avril pour « pratique commerciale trompeuse » dans le dossier Helvet Immo. La mise en examen est intervenue après les auditions, en mars et avril, de Thierry Laborde, ancien PDG de la filiale et aujourd’hui directeur-général adjoint du groupe BNP.