Boeing a mis 13 mois à révéler le problème d'alerte sur le 737 MAX

Par
Boeing a mis plus d'un an à informer les autorités américaines de l'aviation civile que le système d'alerte sur l'incohérence de certaines données de vol n'était plus proposé qu'en option sur le 737 MAX alors qu'il était auparavant installé d'office sur les précédentes versions de l'appareil.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

CHICAGO/WASHINGTON (Reuters) - Boeing a mis plus d'un an à informer les autorités américaines de l'aviation civile que le système d'alerte sur l'incohérence de certaines données de vol n'était plus proposé qu'en option sur le 737 MAX alors qu'il était auparavant installé d'office sur les précédentes versions de l'appareil.