Grèce : le ministre des finances Yanis Varoufakis annonce sa démission

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

ça risque pas ils tiennent trop à leur place !

 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

ils ont juste un prétexte de moins mais rien ne les étouffe , pas même leur immense mauvaise foi .

Et quels média relaieraient ces photos ?

Il faut forcer hollande à abdiquer !

+1

Oui, certes, mais quel sera le poids de ses paroles et qui les relaiera?

Vous trouvez qu'elles étaient correctement relayées jusqu'alors ses paroles alors qu'il était Ministre des Finances d'un Etat de la Zone Euro de l'UE? 

Justement, non! Mais il était au pouvoir et pouvait - a pu - actionner les commandes.

Vous avez sans doute raison, mais l'Eurogroupe est composé de gens tellement aveuglés par l'idéologie ultra - libérale qu'ils doivent se réjouir de cette démission. Ils vont peut-être déchanter dans les semaines et mois à venir ( enfin, j'espère ). 

Bien d'accord avec vous, mais qui s'attend à trouver des analyses de fond dans les media mainstream ? Il vaut mieux amuser le peuple avec des commentaires people ou uniquement basés sur l'affectif, la dramatisation, le pathos....

Et ON dit s'écrit sans T .....

Il faut donner de l'espace libre, de l'amplitude pour les manœuvres sur le terrain de combat que sont devenues les discussions entre pouvoir politique grec et la troïka. S'effacer pour que l'adversaire s'engage. Tsipras a gagné son pari sur le référendum. Son ministre des finances a l'intelligence de ne pas axer les discussions sur sa personne, son style etc comme aiment tant le faire les journalistes qui ne veulent rien savoir et faire savoir de lui, mais la ligne politique du gouvernement grec est bien tracée.

Bonne chance pour la suite, et pourvu que l'éclairage sur la dette et les causes de cette descente aux enfers pour la population grecque progresse dans la presse mainstream, qui a tellement martelé son soutien à la doxa ultralibérale de l'UE, qu'elle s'est une fois de plus décrédibilisée, comme en 2005. 

 

Non pas Thésée, c'était un sacré traitre .... Plutôt un Persée, même s'il a tué ma méchante cousine !

Pourquoi je n'arrive pas à insérer l'image du Persée de Donatello dans mon commentaire ?

bravo la Greve , bravo les Grecs et leur gouvernement . honte aux égoïstes , aux menteurs qui melangent le non aux délires européen et la sortie de l Europe , comme le fait Mediapart . sur l humanité il y a le discours traduit de Tsirpas , il demande à ces électeurs de voter non aux propositions TOUT EN RESTANT DANS L EUROPE, MEME A RÉORIENTÉ L EUROPE , JAMAIS D EN SORTIR . il,serait temps que mdp arrête la désinformation comme les journalistes de droites qu ils sont devenus . le peuple c est cool quand on peut le mépriser , le dire raciste ou catho zombie, plus dure quand il a raison (2005 et 2012) et qu on ne veut pas le suivre par anti democratie , habituel des intellos Francais , ils se croient plus intelligent que les votants. 

Thésée un traitre ?

Bah, ce sont des histoires de cours de récréation en maternelle. J'imagine que l'UE voulait sauver la face, en demandant quémandant un petit (grand) trophée à l'énorme victoire de TSIPRAS qui est largement confirmé, conforté dans sa position de chef du gouvernement grec.

On les a entendu tout ce we, s'agiter comme des voyoux, à tenter de manipuler les infos et l'opinion publique, puis quand le NON massif a crevé l'écran, les invités de gauche ont eu maille à partir avec les commentateurs qui se sont ingéniés à leur couper la parole systématiquement, alors que ces invités disaient la réalité des choses. Certaines TV (pas de pub inutile et gratuite, méritent pas) ont même poussé le vice pendant qu'elles interrogeaient leurs correspondants là-bas à couper le micro pour ne pas entendre en bruit de fond la fête, la musique et les chants derrière eux. D'autres TV ont fait leur job en retransmettant l'ambiance telle qu'elle était sans chercher à escamoter la joie de la majorité des grecs !

Un jour, ces journaleux qui ont fauté remercieront TSIPRAS d'avoir demandé le respect de la démocratie !

 

Si ça ne devait tenir qu'au port du costard-cravate pour se sortir du merdier dans lequel toute l'Europe est plongée ça se saurait. Mais bon, la cravate, ce bout de chiffon qui pendouille au cou ne fait pas des miracles.

Et je préfère encore un VAROUFAKIS ou un TSIPRAS sans cravate mais efficace que cette ribambelle de types qui défilent en costard-cravate, comme des clônes sans grand talent, ou ressemblant à une secte genre mormons.

nb.- Même en ISRAEL, les politiciens sont sans cravate, chemise ouverte et pourtant personne ne les critique !

Seule l'écolonomie peut sauver la planète, si  c'est encore possible

Ca passe par  une redéfinition du vrai bonheur soutenable

Développer l'avoir pas plus que nécessaire, mais surtout l'être

L'être pensant libre d'aimer, vu que l'Amour est notre Source/Finalité

Certes, il est celui qui après avoir largué la pauvre Ariane à Naxos,

"Va du dieu des morts deshonnorer la couche" et j'en passe.... 

 

Personnellement, je n'écarte pas l'hypothèse que Varoufakis ait quitté le gouvernement pour une raison politique.

Tsipras a insisté sur le fait que voter NON ne signifiait pas être prêt à sortir de l'Euro et c'est en partie pour cela (parce que les Grecs lui ont fait confiance sur ce point), que le NON a gagné aussi largement. 

L'ennui c'est que, même tactiquement, ce n'est pas terrible. Les adversaires les plus durs de la Grèce peuvent en déduire "bon, alors on peut lui extorquer n'importe quoi, puisqu'il ne veut en aucun cas quitter l'euro". 

Et peut-être que Varoufakis était d'avis de ne pas fermer la porte de manière aussi définitive à l'hypothèse d'une sortie de l'euro, réquisition de la banque de Grèce, donc violation des traités (méthode Jacques Généreux), controle des changes, nationalisation au moins provisoire du système bancaire, etc.

;)

c'est assez désagréable de lire des commentaire comme si c'était un duel ou un match de boxe; parlons des principes à défendre.. avant tout 

  • Nouveau
  • 06/07/2015 09:28
  • Par

J'dois être un peu bête, mais j'pige rien à cette démission!

Yanis Varoufakis à permit au gouvernement grec de tenir sa parole électorale, il a été cautionné par le référendum, et au lieu de le couvrir de lauriers, on le vire comme un malpropre!

Le rappel intéressant de Martine Orange, même s'il a été un peu bâclé dans sa réactualisation (il démarre brutalement au présent d'il y a quelques années...), n'apporte aucune réponse à ce fait incompréhensible pour le citoyen moyen que je suis.

Une victoire démocratique sans champagne pour le bon peuple?

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Voulez vous dire par là qu'il vaut mieux céder aux faux prétextes qu'aux vrais?

La force de Varoufakis était aussi dans sa personnalité. Sa tenue a certainement joué dans l'appel au peuple qu'à été le referendum : un citoyen grec face aux oligarques "inbeded" de Bruxelles.

Ce que je crains le plus, c'est que maintenant cette victoire démocratique (et politique) grandement gagnée, on ne mette aux négociations un "conventionnel" plus proche de cette oligarchie, et que la Grèce ne finisse par capituler devant l'omnipuissance du financiarisme à court terme...

merci, je ne connaissais pas ce site! passionnant travail!

 

+++++

    "Voulez vous dire par là qu'il vaut mieux céder aux faux prétextes qu'aux vrais?"

lorsque on vous donne de faux prétextes, il faut les écarter pour montrer que ceux-ci justement sont des faux prétextes...

"on ne mette aux négociations un "conventionnel" plus proche de cette oligarchie, "

http://russeurope.hypotheses.org/4056

« La décision de Yannis Varoufakis de démissionner de son poste de Ministre des Finances a beaucoup étonné. Il est en effet l’un des grands vainqueurs du référendum. Mais cette décision est assez logique. Son remplacement par Euclid Tsakalotos va plus loin qu’une simple concession tactique accordée aux « créanciers ». C’est ainsi d’ailleurs que Varoufakis présente d’ailleurs sa démission[7]. Mais le nouveau ministre pourrait aussi signifier l’arrivée d’un homme plus résolu à une rupture. Tsakalotos ne cache pas qu’il est devenu un « Eurosceptique ». On ne l’a pas pleinement mesuré à Bruxelles, mais Varoufakis était en réalité passionnément attaché à l’Euro et à l’idée européenne. Ce n’est pas le cas de Tsakalotos. Ceci pourrait avoir des conséquences importantes dans les prochains jours. »

Malgré tout le respect que j'ai pour Yanis Varoufakis et le courant économique qu'il représente avec d'autres, je pense qu'il est allé trop loin en qualifiant l'UE de terroriste, surtout en ce moment. Ce faisant, c'est l'ensemble des citoyens européens qu'il traite de la sorte. C'est inexcusable ! Il devrait mieux mesurer ses paroles. 

Je ne me sens vraiment pas citoyen de cette Europe et je ne me sens nullement offensée. Ce que, dans le cadre de cette Europe, on fait en mon nom, me fait vomir.

Rappelons en outre que nous avions voté un όχι, nous aussi, mais qu'on l'a transformé en νη au mépris de toute démocratie.

 

 

Ah, merci, ça me rassure ! Je craignais que Tsipras ait renvoyé Varoufakis pour plaire à la Troïka, ce qui aurait été aberrant suite à ce referendum.

Comment vous appelez, vous, une organisation qui réduit un peuple à ça :

 

stats-fr.jpg

  • Nouveau
  • 06/07/2015 09:29
  • Par

cassandre n'a pu empêcher la guerre de troie ! "le 1er qui dit la vérité, il sera exécuté"............

Mais il se dit que Varoufakis a encore des billes...

Je ne m'inquiète pas pour le beau yanis, un homme à suivre ! Rigolant de près...

 

Oui, le gouvernement grec mène la danse... Et maintenant que monsieur Varoufakis "laisse la place aux négociations", les pitres de la troïka voient la pression monter d'un cran de leur côté...

De plus, monsieur Varoufakis, n'est plus tenu au devoir de réserve et retrouve sa liberté de parole. Tsipras renforce ainsi son équipe : un eurosciptique aux finances, en forme de menace, d'un côté et un électropn libre, empêcheur d'opprimer en rond, de l'autre. 
J'entends déjà baffouiller Junker...

Que l'Allemagne paye d'abord  sa dette à la Grèce 

ou variante de l'époque : 

My name is Bond, Perpetual Bond...

 

moi aussi !

Et moi donc !

"Cet homme avait attiré sur lui la haine inextinguible des financiers et de leurs factotums."

Et le referendum? Et Tsipras? Et le peuple Grec? Et l'Humanisme? Et la notion de solidarité? Et le rappel de l'extinction salvatrice de la dette Allemande? Et l'audit de la dette? Et caetera?

Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage!

*****

Cela va être rigolo à voir .... Un grec hargneux qui en cache un autre encore plus hargneux ....! WOW !

  • Nouveau
  • 06/07/2015 10:05
  • Par

Le professeur qui donnait des leçons d'économie a confronté ses théories à la réalité. La réalité n'ayant pas voulu se plier à ses théories, il retourne dans son monde de "modélisations".

À Tsipras de se démerderDéçu

On pourrait dire beaucoup d'autres choses, c'est ce qui se fait dans ces colonnes et c'est très bien ainsi.

Je le sais, mais je crains que nous ne soyons pas d'accord sur les noms de ces personnes.

Il faudrait peut-être l'expliquer à Tsipras puisqu'il semble que ce soit lui qui l'ai démissionné.

Vous semblez vraiment avoir tout compris de A à Z... Arrêtez un peu TF1 et BFMTV...

Varoufakis, ça veut dire "fusible", en grec ?

Ou plutôt "Cheval de guerre " ?

Je ne sais plus trop si je dois me réjouir suite à cette démission ...

C'est quoi la stratégie ???

C'est quoi la stratégie ???

Bonne question. Les événements à venir dépendront principalement du comportement des créanciers. Le  système bancaire grec est étranglé, et si la BCE ne rouvre pas très vite le robinet à liquidités, la Grèce va devoir opérer une sortie progressive de la zone euro (émission de monnaie parallèle pour faire tourner l'économie locale) :

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-les-options-de-la-bce-489709.html

Le remplaçant de Varoufakis est décrit par une source comme eurosceptique. Cela veut dire qu'il ne sera pas aussi farouchement attaché que Varoufakis ne l'était au maintien dans la zone euro. Ce qui est clair c'est que, si le "non" ne représente pas mandat explicite pour une sortie de la zone euro, il est au moins acquiescement de la possibilité de cette sortie si les créanciers ne lachent pas du lest :

http://russeurope.hypotheses.org/4056

Bien d'accord, et le coup de fil de ce matin, largement publié, à Poutine, donne le ton ...

Perso, je n'ai rien contre le drachme ... D'ailleurs il me reste des billets et pièces.

Mais sortir de la monnaie euro ne veut pas dire sortir de l'Europe ? L'Angleterre n'a pas la monnaie euro et est (perfidement) en Europe ?!!!!!!

De plus, quid de Chypre, des problèmes autrement plus graves, de la Russie/Ukraine et de l'islamique Turquie ? Les enjeux géopolitiques dépassent largement cette connerie d'Euro, qui a été mal organisée, mal appliquée, qui nous a volée, qui ne se base même pas sur des fiscalités et lois sociales égalitaires entre pays, ce qui serait le BA BA de toute comptabilité ....

Moi j'aimerais bien retrouver le franc ....

Bon article, merci.

Une petite remarque: la Flandre est classée dans les "pays excédentaires". N'anticipons pas...

 

  • Nouveau
  • 06/07/2015 10:54
  • Par

Pourquoi est-il démissionné? Parce qu'il est trop franc du colier et que son langage ne passe pas dans l'univers bien pensant et feutré de l'Europe ? Il a eu raison de dire que les méthodes employées par Merkhollandelagarde sont des méthodes terroristes! En ce moment, j'ai envie que les jours passent vite, pour savoir comment cela va se passer.

Ouais chapeau pour le pays des droits de l'homme et des lumières qui était d'avant-garde au XVIII° siècle ..! Déçu

La France n'est pas le pays des droits de l'homme, c'est un mythe mité

 

"... opposition stérile..."...

M'est avis que ça devrait plaire aux grecs Rigolant

quels crétins !

des salopards , 17 .

NON!!!

Les Grecs ne sont pas des crétins et Varoufakis est un GEANT au milieu de nains !

Dapres moi elle parlait des dirigeant français. .

Grèce : Yanis Varoufakis essuie les plâtres des créanciers

Yanis Varoufakis, le ministre des Finances grec, a annoncé sa démission. La France aurait influé dans la prise de cette décision pour peser sur l'Allemagne.

http://www.lematindz.net/news/17939-grece-mis-sous-pressions-varoufakis-annonce-sa-demission.html

 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

 

TOUT EN FINESSE   CES GRECS   ! 

DU 

GRAND ART  



a suivre  

Juncker doit en être à sa troisième bouteille de whisky pour savoir quoi faire ....

Le départ de Yanis Varoufakis me conforte dans l'idée que la Troïka - et derrière elle d'autres cercles plus fermés encore - met en place une étude de "faisabilité" d'une sortie de l'euro (voire de l'Europe). L'économie globalisée se montre si friande de ce type d'analyses...

M. Varoufakis, de manière arbitraire, certes, m'inspirait confiance, par son âpreté aux négociations, son parler net, jusqu'à sa tenue vestimentaire qui semblait revendiquer son appartenance à un peuple, plus qu'à ses élites. Il est probable que son départ marque les négociations à venir du sceau du compromis.

Suis-je excessivement paranoïaque quant à cette inquiétude ?

http://blogs.mediapart.fr/blog/azerty36/280615/leurope-ne-serait-donc-plus-une-deesse

C'est un grand politique mais dommage, il a beaucoup apporté pour remettre en cause l'eurogroupe.

Jalousie que je partage à double titre : les Grecs ont fait ce qu'il revenait à la France de faire avec ses lois et ses valeurs qui se veulent universalistes. Enfin, qui se voulaient...

Décidément, voilà des gens bien. 

J'applaudis avec vous. Une phrase à donner le courage de se lever.

oui !

Rigolant

  • Nouveau
  • 06/07/2015 12:16
  • Par

Bonjour,

Je ne sais ce que fera M. VAROUFAKIS, mais tout en comprenant son retrait en vue de favoriser d'éventuelles négociations favorables à ses concitoyens, je pense qu'il aurait aussi pu aider la sortie de son pays du carcan concocté par la troïka et imposé par des irresponsables. Mais rien ne permet de dire aussi qu'il ne sera pas un acteur important du retrait de la zone euro, si cela devait arriver.

Quoiqu'il en soit: Chapeau bas !

Je souhaite à son pays un avenir serein.

Cordialement.

Serein, cela ne sera pas, mais vaut mieux une courte période pénible qu'une vie sans espoir !

La Grèce a survécu à la dictature des colonels. Elle survivra à celle de la finance.

Un pays a beaucoup plus de ressources qu'une entité financière. Même si elle se nomme BCE, FMI ou la CITY. L'Europe et surtout les Germains ont eu tort d'humilier une nation dont l'intelligence n'est plus à démontrer.

Cordialement.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/07/06/yanis-varoufakis-bete-noire-de-bruxelles-contraint-a-la-demission_4672223_3234.html#xtor=RSS-3208

Je vais appliquer les notes des agences de notations financières:
Yanis Varoufakis AAA
 Michel Sapin D

+ 1

Nous sommes nombreux à le dire depuis des années, c'est la "Stratégie du Choc" de Friedmann/Hayek appliquée à l'Europe et en premier à la Grèce (Naomi Klein l'a clairement dit) sans les chars de Pinochet, mais aussi meurtrière !

 

Merci, Martine Orange.

Pauvres petites z'oreilles fragiles qu'il faut ménager, en douce comme il se doit... , quand le goût du pouvoir du "je veux z'é j'exige" est poussé jusqu'à son paroxysme. Seraient-ils fragiles, se payant le luxe d'être susceptibles, tous ces gouvernants qui se jouent de nos destins comme de leur dernière chemise? Le goût pour le pouvoir, au fond, serait-il dangereux et malsain pour ceux qui l'administrent? Qu'à cela ne tienne, déchargeons-les vite de ce fardeau qui les martyrise, sniff.

Varoufakis le Magnifique !

Superbe cette sortie. Mais en est-elle une ? J'espère bien que non et que, de l'extérieur, il saura donner une opinion qui sera suivie d'emblée, ou tout au moins approuvée par une grande majorité, d'autant qu'il ne pourra être taxé d'être un vassal des eurocrates. Il a acquis en sortant ainsi une indépendance qui ne pourra rendre sa parole que plus forte. Ce qui serait intéressant de savoir c'est quels étaient ses rapports personnels avec Alexis Tsipras.

Il n'empêche que je me sens triste du départ de cet homme. 

***** hommage à Varoufakis, homme politique exceptionnel. Espérons que ce n'est qu'un au revoir.

j'espère qu'il va écrire un bouquin et qu'il sera très vite traduit en français.

Pas Thésée, c'était un traitre .... Préférez Persée !

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Bravo et merci!

la bataille idéologique continue ,les droites avec le soutien des fauxsocialistes avec l'appui des médiacrates à la botte des financiers et pocesseurs des journaux et radios et chaînes privées ne cessent de faire croire que les grecs ( le peuple) dans toutes ses composantes sont des profiteurs qui veulent conserver leurs "privilèges " . depuis 5 années ils subissent la troïka ,la dette s'accroie et la pauvreté ,la mortalité aussi . merci au peuple grec qui nous invitent à rejeter l'austérité profitant aux nantis . 

un audit de la dette ,de toutes les dettes en europe est indispensable..

""""la bataille idéologique continue""""

En fait, on vient d'assister à "une bataille idéologique" emmenée par les droites et le PS contre un authentique homme de gauche, représentant la vraie gauche !

TSIPRAS et VAROUFAKIS viennent de nous faire la démonstration éclatante que la troïka ne peut tolérer dans l'UE aucun chef de gouvernement ou d'état qui soit de gauche, ce mesclum anarcho-marxiste. C'est très clair. Ca leur file trop de l'urticaire géant.

En clair, l'extrême-droite ne les gêne pas, du moment que ce genre de parti étouffe la parole populaire par la violence. Mais tout faire, jusqu'à la démago, la désinformation pour barrer la route à la gauche et si malgré le filtre grossier il en passait un, une vie infernale lui est déjà réservée.

Donc, si on veut faire bouger les lignes de l'Union Européenne, pas de doute, il faut voter pour cette vraie Gauche et massivement encore en guise de massue sur la tronche ! On vrrra après, si les LAGARDE, JUNCKER et SCHULTZ vont continuer à faire chanter les peuples.

Bref, ça ne tient qu'à nous de transformer l'essai !

  • Nouveau
  • 06/07/2015 14:35
  • Par

Son dernier billet ... en tant que ministre : http://yanisvaroufakis.eu/2015/07/06/minister-no-more/

De ma compagne: Yannis Vafenculis!

Plaque la!!!

Chapeau bas Yanis !!

Un bémol à votre démission: Ne pas vous voir balancer une rafale de Kalachnikov contre les "terroristes" !!

http://phil195829.overblog.com

 

Ayez un oeil sur la Russie ..... Sacré cheval de Troie !

Monsieur Varoufakis merci et bravo, chapeau bas !

  • Nouveau
  • 06/07/2015 18:03
  • Par

""""Entre-temps, comme Yanis Varoufakis l’avait prédit, ainsi que bien d’autres, la Grèce a plongé dans la destruction économique, le chômage et la pauvreté.""""

Bingo, ça c'est même vérifié à toute l'EUROPE, en FRANCE également : destruction économique, à tel point que MONTEBOURG avait été nommé "ministre du redressement productif" c'est dire ! Et à la rescousse, pour la confiance des consommateurs : la sortie des cartons du logo "fabriqué en FRANCE", "boeuf, porc de FRANCE", etc...

""""Devenu la cible des critiques de tous les cercles dirigeants grecs, Yanis Varoufakis a « dû s’exiler aux États-Unis », précise son éditeur français.""""

C'est cela, nul n'est prophète en son pays !

 

  • Nouveau
  • 06/07/2015 19:52
  • Par

Un très grand monsieur, d'une grande intelligence, d'un sens de l'Etat et du bien commun comme on n'en voit plus depuis des décennies en France...

Le nouveau Che mettra-t-il son pays dans l'état de Cuba ? A quand des tee-shirts avec sa tronche ?

Vous vous demandez sans doute si la Grèce arrivera un jour à atteindre le niveau d'endêtement des USA, peut être ?

Les USA paient toujours leurs dettes.... en dollars.

J'allais le demander

 Sachant que le Che avait beaucoup de sang sur les mains

 mais pas Varoufakis qui mérite bien plus que le Cubain notre admiration durable

Qui pourrait être le Varoufakis français ?

Le Ché n'était pas Cubain !

Peut-etre Varoufakis prendrait-il les armes aussi s'il affontait face à face les us et sa marionette mafieuse, non ?

Lordon, Giraud, Picketty, Sapir, Généreux, Maris ( malheureusement sauvagement assassiné, quelle perte !)

  • Nouveau
  • 06/07/2015 20:11
  • Par

BRAVO à lui face aux OGRES Américains et à l'Oligarchie européenne affidée des usa depuis la fin de la seconde guerre mondiale avc les nazis dont on a annulé toutes les dettes et qui sévissent encore à cette heure l'europe allemande on en veut pas Europe de l'est et alleamgne vassaux des USA comme la France De Gaulle a esséy on en vouliat à sa peau

junker et son paradis fiscal mafieux la suiise et l'argent de tous les trafics du monde!

 

GSE © Rahbi GSE © Rahbi

 

https://www.youtube.com/watch?v=21-aein6hoE

 Faute de temps, allez à 18' 26''

 Monet et Schuman n'étaient, dès avant 1939, que des marionnettes des grosses fortunes britannico-étatuniSiennes

  • Nouveau
  • 06/07/2015 20:34
  • Par

Merci pour cet hommage, MARTINE ORANGE rendu à un combattant du tapis vert, VAROUFAKIS qui aura servi son pays et SYRIZA avec un talent et un brio sans pareil. Tout le monde libéral semble respirer de son départ... tout simplement parce que MERKEL et quelques autres de ses lieutenants auront au moins cette tête à offrir aux factions réactionnaires mais financièrement puissantes de leurs partis pour masquer la défaite cuisante d'hier soir. 

Rappelons que VAROUFAKIS avait avec GALBRAITH critiqué la ligne économique hégémonique en UE, celle de SCHAUBLE, qu'il accuse même dans ses écrits d'être à l'origine de l'incapacité de redistribuer les excédents qui plombent la croissance européenne et tuent les partenaires européens, en réalité, concurrents au sein de l'ordo-libéralisme imposé par BERLIN.

VAROUFAKIS a également été le premier alors qu'il conseillait le PASOK à préconiser les plans qui aujourd'hui connaissent un certain consensus jusqu'au coeur du FMI. 

VAROUFAKIS restera dans l'ombre de TSIPRAS... cela ne fait aucun doute. 

Croire que TSIPRAS fait une concession est une lourde erreur...

Euclide Tsakalotos qui vient d'être nommé, certes, correspond mieux aux canons du beau monde bruxellois et  de SCHAUBLE... mais très vite, ils verront que les apparences... ne sont pas tout. TSAKALOTOS peut s'avérer redoutable. Il est de plus loyal quant à TSIPRAS. 

TSIPRAS continuera de dire non, et d'exiger la restructuration qui aura lieu de toute façon.. 

La question est maintenant pour MERKEL et les autres, de la rendre la plus discrète possible... 

Dommage... pas de COUPE DU MONDE avant 2018... Dommage même pas un EURO en vue avant 2016... 

SALE TEMPS pour ceux qui croient avoir obtenu la tête de VAROUFAKIS... 

SCHAUBLE suivra de près cette démission stratégique du MINISTRE DES FINANCES le plus populaire de l'UE.


Varoufakis et Tsipras resteront dans l'histoire au mème titre que les Gracques !

Gloire éternelle .

Info importante du soir, la BCE ne rouvre pas le robinet à liquidités (au contraire) :

http://www.lalibre.be/economie/actualite/grece-la-bce-maintient-la-fourniture-de-liquidites-d-urgence-mais-durcit-ses-conditions-559aa3623570c685852dc36b

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé lundi soir le maintien au niveau actuel des prêts d'urgence (ELA) aux banques grecques, tout en durcissant les conditions d'octroi.

Nous savons donc que le scénario décrit par Sapir (Si, donc, la BCE n’augmentait pas le plafond de l’ELA, le gouvernement grec n’aurait plus le choix [...]) est sur le point de s'enclencher.

Mais il est vrai qu’après quarante ans de néolibéralisme tendance Milton Friedman et d’ordo-libéralisme tendance Friedrich Hayek, toute pensée s’inspirant ne serait-ce que de Keynes est considérée comme dangereusement subversive et révolutionnaire.


J'espère que Varoufakis a été remplacé pour que la Grèce sorte encore plus vite de cette "Stratégie du Choc" imposée par la dictature de la Troïka, et prenne des mesures vraiment "révolutionnaires", pas juste sociales-démocrates.

Avec ces hyènes, il faut montrer les crocs, elles ne respectent que ça :

Référendum en Grèce : le rire des hyènes...

03 juillet 2015 |  Par victorayoli

 

hyène qui rit.jpg

 

Écoutez le sale rire inquiet des hyènes qui souhaitent la mort de la Grèce à travers la mort de Syriza ! Tous les politicards ultralibéraux, qu'ils soient nationaux ou européens, font pression sur le malheureux peuple grec pour qu'il « vote comme il faut » ! Ils sont soutenus dans leur tâche de fossoyeurs de la liberté par les merdias aux ordres, les canards laquais où sévissent une cohorte de « journalistes » formatés par et pour la doxa ultralibérale. L'ennemi à abattre : Syriza qui ose défier le monstre...

http://blogs.mediapart.fr/blog/victorayoli/030715/referendum-en-grece-le-rire-des-hyenes

"L'Allemagne, qui se refuse à changer un système qui lui profite". Avec un salaire médian inférieur au salaire médian espagnol, avec les micro-jobs, pas sûr que cette politique profite tant que ça à l'Allemagne. Les Allemands balaierons à coup sûr devant la porte de leur gouvernement, tandis que nous ferons de même chez nous, et d'autres chez eux. Ca vient, ça vient.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Mediapart republie ici le portrait de Yanis Varoufakis publié en janvier 2015 sous le titre: 

Yanis Varoufakis, l'économiste qui tient l'avenir de la Grèce entre ses mains