La dégradation des Etats-Unis ébranle le système financier international

Par
L'agence de notation a dégradé la note américaine vendredi soir. Cette décision signe la fin de la superpuissance des Etats-Unis. Elle déstabilise aussi tout le système financier. Les bouleversements pourraient être immenses. La France est la première concernée. Elle risque d'être rapidement dégradée à son tour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une des pierres angulaires du système financier international vient d'être mise à terre. Vendredi soir, Standard & Poor's a abaissé la note des Etats-Unis pour la ramener de AAA à AA+. En un mot, les bons du Trésor américain, ultime référence du système financier, ne peuvent plus être considérés comme l'investissement le plus sûr du monde.
L'agence de notation a expliqué que cette dégradation «reflète notre opinion que le plan de consolidation fiscale, que le Congrès et l'exécutif ont récemment adopté, était insuffisant par rapport à ce qui serait nécessaire, à nos yeux, pour stabiliser à moyen terme la dynamique de la dette». Elle reproche aussi aux responsables politiques américains «la faible efficacité, stabilité et prévisibilité» de la politique américaine dans une période de dangers. Les risques politiques, selon elle, vont grandissant. Et l'agence a averti qu'elle maintenait les Etats-Unis sous surveillance «négative», tant qu'elle n'aurait pas le sentiment que la classe politique s'attaque sérieusement au problème de l'endettement américain.
Cette dégradation n'est pas vraiment une surprise. En juin, l'agence de notation avait lancé un premier avertissement au gouvernement américain. Le spectacle affligeant donné par la classe politique américaine lors du débat sur le relèvement du plafond de la dette, comme le compromis boiteux auquel le Congrès et le gouvernement ont abouti, l'ont confortée dans son jugement.
Dans la journée de vendredi, la nouvelle de cette dégradation avait commencé à fuiter sur les marchés, alimentant la spéculation à la baisse.