La BCE a privilégié France et Allemagne dans ses rachats obligataires

Par
France et Allemagne ont été les pays les plus représentés dans les rachats par la Banque centrale européenne (BCE) d'obligations émises par les entreprises, ces dernières étant susceptibles de gagner en importance dans son programme d'assouplissement quantitatif (QE) l'an prochain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

FRANCFORT (Reuters) - France et Allemagne ont été les pays les plus représentés dans les rachats par la Banque centrale européenne (BCE) d'obligations émises par les entreprises, ces dernières étant susceptibles de gagner en importance dans son programme d'assouplissement quantitatif (QE) l'an prochain.