Allemagne, Etats-Unis, Grande-Bretagne: en route vers un deuxième plan de relance

Par

Si Patrick Devedjian refuse d'entendre parler d'un deuxième plan de relance en France, l'Allemagne, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne sont déjà en train d'élaborer une nouvelle vague de dispositions anti-crise. Avec une batterie de mesures en direction, non plus des banques, mais des consommateurs. Lire aussi le parti pris de Laurent Mauduit:

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Suffira, suffira pas ? Alors que le plan de relance français de 26 milliards d'euros est examiné par le Parlement depuis mercredi 7 janvier, le débat s'intensifie sur la nécessité, dès à présent, d'un deuxième effort, en soutien cette fois à la consommation des ménages. Scénario jusqu'à présent repoussé avec vigueur par Patrick Devedjian, tout nouveau et très catégorique ministre de la relance. Pourtant, à l'étranger, la plupart des grandes capitales occidentales s'activent déjà à l'élaboration d'un plan «bis». La preuve par trois.