Comment Vinci et Eiffage ont parié sur le retard du contournement de Marseille

Par

Candidats au partenariat public-privé de la future rocade marseillaise, les deux groupes de BTP ont pourtant tout intérêt à ce que le chantier n'aboutisse que le plus tard possible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 15 janvier 2013, les trois candidats au partenariat public-privé du chantier de la rocade marseillaise L2 doivent rendre leurs offres. Le grand projet de contournement de Marseille a déjà pris un retard considérable. Le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, en visite du chantier de la L2 en octobre 2012, avait évoqué un « véritable scandale d’Etat ».