Une société inexpérimentée, retoquée par la justice administrative, et comptant parmi ses principaux dirigeants un financier ayant fait fortune dans la télé-réalité, Stéphane Courbit, peut-elle escompter 800 millions d’euros de l’État sur vingt ans pour faire tourner une centrale à gaz ? Oui. Dans quel pays ? La France.