Crise à EDF après la démission du directeur financier

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise, qui couvait depuis plusieurs semaines à EDF, a éclaté. Le directeur financier du groupe, Thomas Piquemal, a démissionné de ses fonctions pour manifester son opposition au projet britannique d'Hinkley Point. La construction de deux EPR en Grande-Bretagne, pour un coût estimé à plus de 23 milliards d’euros, assumés aux deux tiers par EDF, lui paraît représenter un risque gigantesque, hors de portée pour l’entreprise. « Si le directeur financier d’Areva avait agi de même, peut-être aurait-il sauvé l’entreprise », dit Jean-Luc Magnaval, secrétaire du CCE d’EDF, en saluant la décision du directeur financier. De son côté, le syndicat FO-Mines approuvait aussi « la  démission courageuse du directeur financier d’EDF », soulignant que « le président d’EDF ne peut prétendre avoir raison contre tout le monde au sein de l’entreprise qu’il dirige ».