SNCF: Philippe et syndicats inflexibles mais des ouvertures

Par
Le Premier ministre Edouard Philippe a exclu lundi de revenir sur les principaux points de la réforme de la SNCF mais s'est dit prêt à amender le projet de loi avant son examen au Sénat si de nouvelles discussions avec les syndicats le permettent, comptant pour cela sur les organisations réformistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre Edouard Philippe a exclu lundi de revenir sur les principaux points de la réforme de la SNCF mais s'est dit prêt à amender le projet de loi avant son examen au Sénat si de nouvelles discussions avec les syndicats le permettent, comptant pour cela sur les organisations réformistes.