Chômage: les plus précaires, premiers visés par la réforme

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les gilets jaunes se font moins entendre dans la rue, la période du grand débat est achevée et les élections européennes sont passées. Les risques politiques sont désormais suffisamment limités pour que le gouvernement commence à dévoiler la façon dont il entend réformer les règles de l’assurance-chômage. Les réformer, et surtout en restreindre l’accès pour les quelque 2,6 millions de demandeurs d’emploi qui sont actuellement indemnisés par Pôle emploi (environ la moitié des inscrits touchent des allocations).