Grande distribution: une dépendance française toujours plus forte

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Personne n’en a suggéré l’idée, tellement elle semble incongrue au regard de ce qu’est devenu l’urbanisme commercial en France. Mais si le gouvernement avait voulu fermer les hypermarchés pour réduire la circulation du coronavirus, les Français·e·s auraient été privé·e·s de leur principal lieu d’approvisionnement en produits alimentaires. En 2018, 65 % des produits alimentaires étaient commercialisés par les grandes surfaces d’alimentation générale, selon une note de l’Insee d’avril dernier, dont un tiers dans les hypermarchés.