Aide à domicile: ces travailleuses invisibles et en colère

Par

À Blois, comme ailleurs, des femmes travaillant dans l’aide à domicile luttent contre des salaires indécents, loin de refléter le caractère indispensable de leurs tâches.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Blois (Loir-et-Cher).– Elles sont une douzaine de salariées de l’ADMR (Aide à domicile en milieu rural) de Loir-et-Cher à faire grève depuis le 21 décembre, avec de récents coups d’éclats, comme l’envahissement du siège de leur employeur à Blois ou du hall d’accueil du conseil départemental.