EADS: le rapport qui accuse dirigeants et actionnaires

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

y'a t-il une chance que tout ce beau monde se retrouve un jour devant un tribunal pour payer leur dû ou bien, en fin de compte, ils seront absous comme souvent dés lors qu'il s'agit de grands patrons ? Pendant ce temps là, airbus continue à vouloir vendre ses sites, veut payer en dollar ses sous traitants qui se trouvent en zone euros, bref destructurer tout le maillage important dont il a besoin pour produire des avions. Ce qui va produire des problèmes d'emplois et peut être faire imploser airbus sur le modèle Boeing.
"y'a t-il une chance que tout ce beau monde se retrouve un jour devant un tribunal pour payer leur dû?" aucune!!!
J'aurais apprécié que votre article spécule sur une suite éventuelle, telle qu'elle pourrait être en application des lois.
Il est vrai qu'il aurait été intéressant de connaître quelles sont les sanctions encourrues par ces 17 personnes pour manquement au devoir d'abstention ...
cher AlainDUFOur, cher jeanrené vos remarques sont tout à fait légitimes. Compte tenu de la richesse de l'enquête de l'AMF, j'ai préféré d'abord en rendre compte le plus largement possible. Et j'ai différé à demain l'analyse juridique qui sous-tend l'enquête et celle des éventuelles sanctions qui pourraient être infligées en fonction de ce rapport Martine Orange
cher madame, je vais sans aucun doute vous paraître insistant sachant que vous devez avoir fort à faire mais je voulais juste m'assurer que l'analyse juridique du dossier EADS est toujours dans vos projets ! merci d'avance !
Il est tout bonnement incroyable que les dirigeants et les actionnaires ne soient pas sanctionnés et que seule apparemment EADS soit mis en cause. Cela constitue encore une fois un déni de responsabilité personnelle pourtant si chère à notre gouvernement. Les fait exposés dans le rapport de synthèse sont tout bonnement accablants (notamment l episode de la visite de l analyste de Alliance Bernstein dont les consignes écrites (!!!) étaient de lui donner une image favorable alors même que le management était au courant des problèmes). J'engage tout le monde à lire ce rapport jusqu'au bout afin de décrypter finement la stratégie de com des Lagardère et Forgeard qui est tout simplement spécieuse. Merci Mme Orange de nous donner accès à ce rapport, qui vous a été remis je le supppose par des gens n'acceptant pas non plus la conduite des EADS boys...
Et pourrait-on connaître la liste de ces dix-sept honorables avionneurs ?
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale