20 mois après, les femmes de chambre de l’Ibis Batignolles toujours en lutte

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La petite troupe s’avance en musique sur le trottoir étroit et entre dans le conseil des prud’hommes de Paris sous les applaudissements et les encouragements de ses soutiens, devant les appareils photo et les caméras. L’attroupement joyeux et bruyant, juste en face du commissariat du Xe arrondissement, provoque une poussée de stress chez les deux policiers chargés de s’assurer que les drapeaux et la sono se cantonnent bien au lieu déclaré de manifestation, une centaine de mètres plus loin, aux abords du canal Saint-Martin.