L'avenir de la presse, c'est le café

Par
«En rendant l'actualité plus participative, plus sociale, plus polyphonique et plus partisane, Internet renvoie la presse à quelque chose qui ressemble aux antiques cafés et ressuscite un art du discours oublié à l'âge des médias de masse. Ce bouleversement aura des effets profonds sur la société et la politique», prédit l'hebdomadaire libéral.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Il y avait rue du Paon un cabaret que l’on appelait café. Ce café avait une arrière chambre, aujourd’hui historique. C’était là que se rencontraient parfois à peu près secrètement des hommes tellement puissants et tellement surveillés qu’ils hésitaient à se parler en public. C’était là qu’avait été échangé, le 23 octobre 1792, un fameux baiser entre la Montagne et la Gironde…», dans Quatre-vingt-treize, Victor Hugo décrit... l'avenir de l'information, selon l'enquête de The Economist.