France: Les ex-salariés de GMS assignent Renault et PSA

Par
Les ex-salariés de l'équipementier automobile creusois GM&S Industry, où 157 salariés ont été licenciés il y a un an lors de la reprise de l'usine devenue LSI, ont assigné en justice Renault et Peugeot, qu'ils tiennent pour responsables de la baisse de charge, a annoncé jeudi la CGT.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BORDEAUX (Reuters) - Les ex-salariés de l'équipementier automobile creusois GM&S Industry, où 157 salariés ont été licenciés il y a un an lors de la reprise de l'usine devenue LSI, ont assigné en justice Renault et Peugeot, qu'ils tiennent pour responsables de la baisse de charge, a annoncé jeudi la CGT.