L’inspection du travail épingle un centre d’appels de Free

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le groupe Iliad, maison mère de l’opérateur internet et téléphone Free, fondé par Xavier Niel, ne traite toujours pas les salariés de ses centres d’appels de manière adéquate. C’est du moins l’avis de l’inspection du travail, exprimé dans deux courriers adressés cet été à Centrapel, l’un des quatre centres d’appels français du groupe, situé dans le VIIIe arrondissement de Paris.