CO2, minerais, frontières: Airbus dicte sa loi à Bruxelles

Par Sylvain Morvan (Mediacités)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mediacités Toulouse.- C'est une activité méconnue et pourtant cruciale d’Airbus. Depuis décembre 2014, le constructeur aéronautique toulousain a rencontré à 121 reprises la Commission européenne. L’entreprise figure ainsi sur le podium des organisations les plus actives en matière de lobbying, en troisième position derrière l’association patronale BusinessEurope (175 réunions), dont le Medef est membre, et Google (161). Ces chiffres sont extraits de la base de données Integrity Watch, qui recense les activités de la Commission européenne. Airbus compte 11 lobbyistes accrédités à Bruxelles, équivalant à 6,5 pleins-temps. Les dépenses annuelles de l’avionneur pour le lobbying sont estimées entre 1,75 et 2 millions d’euros, rien que pour l’année 2015 !