PSA prévoit 1.300 ruptures conventionnelles collectives en 2018

Par
PSA compte proposer en 2018 à 1.300 salariés une rupture conventionnelle collective (RCC), le nouveau dispositif controversé introduit par la réforme du Code du travail d'Emmanuel Macron, et embaucher parallèlement 1.300 personnes également.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - PSA compte proposer en 2018 à 1.300 salariés une rupture conventionnelle collective (RCC), le nouveau dispositif controversé introduit par la réforme du Code du travail d'Emmanuel Macron, et embaucher parallèlement 1.300 personnes également.