Aux Invalides, les cheminots défient les parlementaires

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Monique Dabat, énergique déléguée syndicale SUD- Rail, avait deux objectifs lundi matin, lors de l’assemblée générale (AG) des cheminots de la gare du Nord, à Paris : éviter la pluie (elle s’est abattue peu de temps après sur la capitale) et faire monter d’un cran « la vapeur » à l’issue de la deuxième séquence de grève en pointillé contre la réforme du ferroviaire, qui a mobilisé un quart des cheminots dimanche et lundi, avec des taux toujours très élevés chez les conducteurs (75 % de grévistes) et les contrôleurs (71 %).