Si les usines revenaient... mais sans les emplois

Par

Le “redressement productif ”, même s'il se produit, ne signifiera pas forcément le retour ou même la préservation des emplois industriels dans les pays occidentaux. Robotisation, troisième révolution industrielle, nouvelle donne énergétique : éclairage sur quelques “méga-tendances” déjà à l'œuvre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On sait depuis la ligne Maginot que se préparer pour la guerre précédente est un travers bien français. Avec le ministère du “redressement productif ”, confié au chantre du protectionnisme Arnaud Montebourg, on peut craindre le pire. Car si l’industrie a un avenir dans les pays anciennement industrialisés, le nouveau paradigme qui se dessine condamne à coup sûr les stratégies défensives tournées vers le passé et va imposer un énorme effort d’imagination et de projection dans un avenir incertain.