Harcèlement, menaces: les pressions d’ArcelorMittal sur des salariés en accident du travail

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Tout à fait d'accord.

Sauf erreur de ma part, la braderie de l'USINE a été effectuée sur Le Président HOLLANDE, alors que MONTEBOURG avait une autre solution.

Qu'on ne s'étonne pas qu'HOLLANDE ait déclaré forfait.

Oui, oui!

Vous faites erreur. Hollande n'a rien à voir. Le rachat par M. Mittal de la société ARCELOR date de 2005...

Mittal est d'abord une crapule mafieuse notoire. la France savait très très bien à qui elle "offrait" Arcelor. On en voit les désastreux résultats depuis .... Ces gens sont des négriers pour le rêve absolu est le retour de l'esclavagisme total ! 

Pour ce qui concerne McDonald le BOYCOTT est la meilleure solution (à part si on aime manger de la merde ... )

Question : comment peut-on encore donner un centime d'euro à ces empoisonneurs ??? 

Depuis que tous les (ir)responsables politiques ont démissionné de leur fonction de régulateur des énergies et des revenus, devant les pressions des ultra libéraux, toutes les limites de la décence sociale sont devenues franchissables ! Que font les partis dits "de gauche" ? Il est vrai que ça ne signifie plus grand chose depuis que de très nombreux élus ont utilisé ce concept ayant fait ses preuves dans le passé, comme tremplin électoral, tout en se démarquant rapidement de leurs promesses une fois l'élection réussie. Mais alors, que font les syndicats ? Ils continuent de se marquer les uns les autres à la culotte pour des raisons totalement ésotériques, incompréhensibles pour le commun des salariés, d'où le nombre toujours faible d'adhérents. Pendant ce temps le MEDEF s'esclaffe sans retenue ! Ajoutez à cela l'arrivée au pouvoir de Trump, les dérives totalitaires d'Erdogan, de Poutine, de Bachar et de quelques autres dans le monde, les glissements vers l'extrême droite de plusieurs pays d'Europe et d'ailleurs...le brexit, la Chine, la Corée du Nord, le Brésil, le Venezuela, plusieurs pays d'Afrique... ! vous avez un tableau apocalyptique de la situation politique mondiale. Et les religions qui trop souvent accentuent les désordres idéologiques en se posant insidieusement en recours possibles. Au XXIe siècle !! Comme si l'Histoire ne nous avait rien appris !! Désolant ! L'homme est, décidément, l'être vivant le plus débile et suicidaire de la planète ! En politique comme en religion, il y a ceux qui la servent et ceux qui s'en servent. Les premiers feraient bien de se manifester dare dare ! "Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire !" -Albert Einstein- Réveillons-nous, braves gens ! Dans quelques temps il sera trop tard !

... à part    larmoyer  ??? 

        QUID   d'une  action d'information  solidaire des Salariés  pour leur faire prendre conscience  qu ils  ne "  sont  pas  seuls  !! " 

Une partie  du Problème  est  là   , se sentant seul  c'est  l'OMERTA  ..... fasse  à la peur  légitime  et  la culture mortifère  légitime encore une fois  du  dit  "  pot de Fer  contre le Pot de Terre  "  

Les    Syndicats   semblent se mettre dans une position de fragilité  ......une  espèce  de  Silence  culpabilisant pour le Travailleur  !!!  un Vide  organisé  et subi  ...... 

QUID  Monsieur  Martinez  d'une action  et procédure concertée  pour  déclencher  une  inspection  des services concernés   des Installations  de MITAL le  groupe    Gangster  ! 

QUID  ? 

Arcelor  Mittal   est exemplaire   comme   Entreprise Voyou  ! ..... ce serait une première   ..... pouvant faire "  jurisprudence "  pour les autres ???? 

Du  pain  béni   pour  " illustrer  "  toute une politique Industrielle  !!! NON  ???

                 ALORS   ???  ON Y VA   ????  

                                ALORS  on BOUGE   ??????

Etonnant cette  Apathie   du HSCT  ...... .......   quand on sait qui plus est  qu' il semblerait que  le HSCT   devrait se fondre  sournoisement  ..... dans   un  "label "  regroupant  le CE  &  HSCT   ! 

Façon  discrète   d' émasculer   un peu plus  certainement    cet organisme .... dans ses recours  et  vigilance  !!! 

......... Un grand silence semble t il   sur  cet  aspect des choses !!

... mais il est vrai  50  Morts  par An   et .... un grand silence  de soumission  Involontaire  ...... mais volontaire   de la part des Syndicats  !!!

         ALORS   ..... vous  BOUGEZ  ??????? 

Hééééé    y a t il  quelqu un ?? 

MAaaaaaarrrtttiiiiiiineeeeezzzzzz 

HOoooooooo ! 

 

 

mieux   faisons  bouger les Syndicats  ......!!!!

          Explosons la ROUTINE   Syndicale  !!!!!!!

                voir la Complaisance   .......!!!!!

   et on recommence   50   CAMMARADES   TRAVAILLEURS MORTS   

             par AN   !!

         50  ......Famille  basculant dans la  précarité  

                 50  .......  Fraterie  basculant dans le désespoir de  savoir laur père  sacrifié sur l autel de  l inertie et  l'inaction  des syndicats  ,  face à  la  Crapulerie bien connue    des     Entreprises  Voyous  !!! 

         50 .......    Bla bla bla  bla .....

                                A C T I O N ! 

 

  • Nouveau
  • 09/08/2018 09:53
  • Par

C'est bien de brader l'industrie française!!!

.....C est l effet Bismuth  ......

         Rappellez  vous l 'écouerement  du  PDG  émérite  de ARCELOR  à                l 'époque  .......    un homme  Humilié  seul  ...... méprisé  par qui ????

     Hééééééééééééé   SaaaarrrrrKkooooooooziiiiiiii !! 

         Encore une   dossier  gagnant  !!!! 

Même  chose que  pour  Pétro plus  .........!!!!   un massacre  !!!! 

Vous travaillez pour qui LOLO85 ?

Tout ce que vous dites - vous avez beau le mettre en format grosses lettres grises - est complètement l'opposé de la vérité!

Même s'il y a parfois des cas de dépressions et de suicides, ces cas sont exceptionnels et restent donc minoritaires. La vérité est toute autre : plus l'individu entend des inepties de la part des "Grands Capitalistes", plus il se sent fort (même s'il a été profondément blessé, comme en témoigne Benoît).

Méfiez-vous de l'eau qui dort... Il n'y a pas d'inhibition de l'action... seulement personne ne vous dira comment se fera cette "Révolution" que vous semblez appeler de vos vœux...

Nous ne sommes plus au XVIIIème siècle, bien des choses ont changé et que vous n'en mesuriez pas les conséquences dans la vie des simples gens, ceux que vous appelez les "faibles", font de vous une personne risible, grotesque, ridicule. 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Eh oui, le retour à l'esclavage, la servitude volontaire

''Il n'y a pas d'inhibition de l'action...''

Vous pouvez écrire cela en grosses lettres cela ne changera pas les faits portés sur l'article ArcelorMittal, et des témoignages d'employés qui attestent  du contraire !!!

 

Oh non pas du tout!

je suis une simple citoyenne, un peu décalée parfois je l'avoue... mais qui ne l'est pas par les temps qui courent ?

Pour vous faire une idée de qui je suis il vous suffirait de lire les billets que j'ai écrits sur mon blog - participatif - de Médiapart, depuis plusieurs années, ce qui apparemment ne semble pas vous venir à l'idée...

Alors, après, allez-vous répondre à ma question ? undecided

 

C'est trop fort pour Lolo85, Bonobo!

laisse tomber! 

cool smile

C'est parce que vous n'entendez que leurs mots dits, vous n'entendez pas ce qu'il y a à l'intérieur d'eux (à travers leurs mots dits)

PS :et  svp pas d'allusion au jeu sonore que cela peut engendrer... jouer sur les sons ou sur les mots ça va un temps mais quand c'est tout le temps ça devient complètement nul.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"Je ne minimise rien et en termes de souffrance, merci, j'ai connu. Quinze années cumulées de dépression type 3 (les plus graves). Tentatives de suicides (volonté de mourir) ratées (car sauvée in extrémis). Invalidité conséquente. "

"Même s'il y a parfois des cas de dépressions et de suicides, ces cas sont exceptionnels et restent donc minoritaires."

Vous avez beaucoup de mal à vous entendre avec votre "ça". Une réunion s'impose pour coordonner vos pensées et vos écrits.

"Basta vos rappels à la morale! Comme je l'ai dit à un autre abonné... je suis certainement mieux placée que vous pour affirmer que je ne joue pas leur jeu. Oh que non! "

Affirmer que vous êtes certainement mieux placé que moi pour en parler vous fait jouer le rôle que vous me prêtez. Si je ne sais rien de vous, je lis néanmoins vos messages qui entrent en contradiction l'un avec l'autre.

"ça fait des années que je n'ai plus de télé. A part quelques exceptionnelles bonnes émissions ou reportages sur Arte ou la 3 que je regarde deux ou trois fois par an en replay, la télé n'est plus qu'un tremplin qui permet à la population de se fondre dans le Système du N.O.M."

Oui, mais, comment dire, ce n'était pas le sujet. Vous vous égarez. Je suis content pour vous, si vous y trouvez votre bonheur, mais je ne vois pas le rapport avec notre affaire.

"Je boycotte aussi totalement tous les "produits" issus de Multinationales (responsables du désordre économique et du désastre environnemental auxquels on assiste aujourd'hui)."

ZZZzzzzz. Réveillez-moi quand vous aurez repris le fil des commentaires.

"Alors encore basta vos suppositions me concernant!"

Je ne suppose rien du tout, je ne fais que lire vos commentaires. Si vous écrivez quelque chose, assumez-en la ligne. Si vous avez des problèmes de compréhension avec vos propres écrits, abstenez-vous de toucher à votre clavier, vous créez inutilement de la polémique. Et cessez d'insulter un intervenant si vous n'êtes pas d'accord avec vous même, c'est parfaitement idiot.

"Nous ne sommes plus au XVIIIème siècle, bien des choses ont changé et que vous n'en mesuriez pas les conséquences dans la vie des simples gens, ceux que vous appelez les "faibles", font de vous une personne risible, grotesque, ridicule."

Vous ne semblez pas du tout avoir compris le sens du mot que vous reprenez, il n'avait pas une connotation péjorative. Vous l'avez sorti de son contexte et mal utilisé, puis vous avez insulté son auteur. Faites un effort et calmez-vous un peu.

Je me suis peut-être emportée un peu, ok mais ce que je veux dire est que nul (y compris moi) n'a le monopole de la souffrance.

Allons ensemble raconter nos histoires ailleurs sur le globe, au Yemen par exemple...

Un commentaire plein de bon sens.

J'y ajouterai cependant une nuance, la capacité d'une personne à endurer la souffrance est dépendante de son environnement. Ça n'enlève en rien son caractère douloureux, mais ça permet de relativiser les échelles arbitraires.

Dans le fond, je suis d'accord avec vous sur ce point, il serait sage de ne pas occulter la souffrance des personnes résidentes au Yémen, ça ne nous empêchera pas de gueuler si l'on souffre à notre niveau. Aucune souffrance n'est acceptable, ni ici ni ailleurs.

Ce n'est que mon avis, et je ne vois pas de problème à endurer soit même ses propres tracas lorsque l'on pense aux horreurs qui se passent ailleurs. C'est plutôt altruiste comme méthode. Malheureusement, beaucoup n'en sont pas capables, et se retrouvent envahis par un désespoir psychologique tout aussi puissant, même si les causes sont moins graves. La douleur est une affaire subjective et de contexte.

      ..... A C T I O N   !  

CF bla lba fox plus  haut  !! 

 

"la capacité d'une personne à endurer la souffrance est dépendante de son environnement. Ça n'enlève en rien son caractère douloureux, mais ça permet de relativiser les échelles arbitraires."

Tout à fait, je suis d'accord avec vous! (vous voyez qu'on y arrive! smile)

J'ajouterai, pour que ce soit plus précis, qu'elle est "dépendante de son environnement" et de sa propre histoire personnelle : sa famille, sa culture, son histoire de vie, ses ancêtres, le (ou les) milieu(x) où elle évolue, etc.

Vous le dites un peu à la fin  : "La douleur est une affaire subjective et de contexte."

"La douleur est une affaire subjective et de contexte."

Les cols blancs et les paysans se suicident alors que les cols bleus souffrent jusqu'au dernier souffle qui leur est prêté

sealed

Il me semble que la différence essentielle se situe à ce niveau

sealed

A bientôt.

Amitié.

kisskisskisskiss

"Le XXIième siècle sera spirituel ou ne sera pas", André Malraux.

Dix-huit ans de retard...

Ceci dit je ne pense pas que cela se passera comme vous le suggérez. "Spirituel" signifie justement sans guerre ni révolution meurtrières où ce sont toujours les mêmes qui sont tués. C'est d'ailleurs bien pour ça que les Multinationales qui sont aux commandes aimeraient bien que la guerre et/ou la révolution soient déclenchées par le "peuple" qu'elles haïssent tout en profitant bien de lui.

Le véritable changement se fera d'une autre façon.

Ce serait tellement bien que vous ayez raison. La question est: est-ce que ceux qui ont le ventre vide pourront philosopher? Espérons que oui, évidemment.

wink

Qui a parlé de philosopher ? Pas moi en tout cas.

De superbes initiatives* ont vu le jour dans des pays où vivent des enfants, des adultes, des animaux - êtres vivants sensibles aussi - qui ont le ventre vide... ils parviennent peu à peu à manger à leur faim mais il y a encore énormément de travail à faire, je l'avoue.

Jamais cependant les Médias aux ordres du Système (= du Nouvel Ordre Mondial) défendu par Sarkozy et repris d'une autre façon par le petit Macron, n'en parleront car ce serait trop mauvais pour leurs Bourses**.

* exemple au Bengladech

** sens propre ou figuré, comme vous voulez! laughing

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

 

....... c est marrant cette  envie  de rigoler  du  drame des Autres  !!!! 

 

Je suis d'accord avec MARUGIL.

Toutefois la SECU devrait être plus sévère avec le tire au cul....! Et plus sympta avec les vrais malades !!!!!

Cela n'empêchent pas les français de faire de bouchons sur les autoroutes. Comme les moutons de panurges ....!

 

Les monstres ne connaissent pas la honte.

C'est comme pendant la guerre 39/45, sous l'occupation allemande les collabos ont tué père et mère pour mériter l'honneur des allemands.

Mais après la libération de 1945, au moins 100 000 français qui ont trahi la FRANCE ont été liquidé sans forme de procès.

Aujourd'hui, nous avons dans les entreprises, le mêmes séides, qui dénoncent leurs collègues de travail, pour obtenir un "promotion".

La honte serait le début d'une rédemption. Pourquoi voudriez-vous que des salopards aient honte ? Ce serait s'avouer une faiblesse.

Que nenni, la saloperie ils s'y complaisent !

Vous avez quand même accepté de travailler pour votre bourreau... Etrange attitude.

"Tout le monde le sait mais rien n'est fait"

Evidemment puisqu'il existe des gens (comme vous) qui entretiennent la continuité de leurs exactions. En matière d'écologie et de respect de la nature et du vivant, ce ne sont pas 38 ans de retard que nous avons mais 75!

pas du tout, mais si chacun en son âme et conscience refusait d'appliquer ce type de harcèlement, oui je connais la réponse "je n'ai pas le choix" . et si, le choix existe mais c'est la voie la moins facile....

Sous système capitaliste, avoir la possibilité de refuser de bosser pour un patron ou de toucher les prestations sociales (dont retraites) financées par le travail des travailleurs actifs est ce qu'on appelle un privilège...

mais c’est Robin des bois la Babette!! Sauve nous!!!!

N'importe quoi!

Heureusement que j'ai d'autres références que les vôtres, américano-cinématographiques! vous me faites penser à une autre abonnée, Mithra-Nomadeblues qui ne fonctionne qu'avec des citations (de Jacques Attali et de L-F. Céline dernièrement frown).

Je n'ai rien contre les citations -  j'en use moi-même - mais il faut savoir de quoi on parle avant et reconnaître celles qui s'adaptent bien ou mal au contexte dans lequel nous vivons aujourd'hui.

J'avoue que mon commentaire était un peu" hard" mais de là à vous faire penser que je ne suis pas vigilante, c'est vraiment le monde à l'envers!

Renseignez-vous (j'ai un blog et posté pas mal de billets...) avant de dire des sottises! 

laughing

Et bien non monsieur GABAS, il existe des gens en France dont je fais partie qui n'ont aucun privilège, qui vivent même sous ce qu'on appelle le seuil de pauvreté et qui refusent quand même d'adhérer à ce Système mortifère.

Au sujet des retraités, et des retraites, vous devriez lire ce billet d'un abonné de MDP :

https://blogs.mediapart.fr/yves-faucoup/blog/050818/allocation-sociale-unique-ou-usine-gaz

*****

Euuuhhh  ... là vous déraisonnez grave. Vous vous rapprochez dangereusement du mépris.

Dommage !

 

Ça doit venir d'un effet boomerang...

"Actuellement je travaille dans une multinationale qui vends ,ou,spécule sur l'énergie" = je travaille pour une multinationale qui spécule = j'entretiens cette entreprise.

Désolée pour Dominique44 

 

Merci.

Cela m'avait aussi beaucoup étonnée de lire ces chiffres, ça m'est apparu totalement invraisemblable!

 

La Sécurité sociale est financée par les cotisations sociales, un salaire différé que le comptable de l'entreprise inscrit au compte 64, dit "charges de personnel" : des "charges" pour le patron, bien sûr, au même titre que le salaire net.

Valeur ajoutée (par le travail des salarié.e.s) égale salaires (dont cotisations sociales) plus profits (du taulier et de ses banquiers), telle est l'équation de base du capitalisme, cf. Adam Smith, Karl Marx, etc.

Comme chacun sait, les "charges" (dépenses) des uns sont les "produits" (revenus) des autres : tout dépend de là où on parle. Et le langage médiatique a tendance à adopter le point de vue des patrons de "l'entreprise"... Ne lui en voulons-pas, il n'est que le miroir du discours de la classe dominante, voir ici.

Peut-être le connaissez-vous déjà mais dans le doute je vous conseille de lire les derniers billets d'YvesFaucoup dont l'avant-dernier.

https://blogs.mediapart.fr/yves-faucoup/blog/050818/allocation-sociale-unique-ou-usine-gaz

Il y est question des dépenses dites "sociales" (la Retraite en fait partie!) , de charges, de salaires, de contributions, etc.

Yves Faucoup apporte un éclairage indispensable.

Vous vous méprenez là. Les "syndromes anxío-dépressifs » ne sont pas des accidents du travail et si l'employeur devait faire appel au TASS, je ne vois pas pourquoi le salarié serait contraint de payer quoi que ce soit!

parce qu'il vaut mieux prendre un avocat?

Mon fils s'est fait une grave entorse au CFA pendant son apprentissage, et SS a refusé de prendre en charge au titre de AT...et au TASS, ben n'y connaissant pas grand-chose, je me suis fait vidée...et les séquelles ben c'est pour sa pomme!

bref, le personnel qui gère ces dossiers est tellement conditionné à être "contre" alors que cela devrait être le contraire, après tout, ce sont les usagers/contribuables qui paient.

 

Hélas ! pas besoin de supprimer les CHSCT, dans la dernière boite où j'ai travaillé, on avait du mal à trouver des candidats au comité d'entreprise, et on n'a trouvé AUCUN candidat, ni candidate au renouvellement du CHSCT ! Le patron était tout content ...

Le syndrome anxio-depressif souvent lié au « burn-out » et presque toujours à une situation de harcèlement est reconnu en maladie professionnelle lorsqu’il est démontré que les causes de l’état psychique de la victime ont incontestablement un caractère professionnel.

Lorsqu’un « fait » situé « au lieu et au temps du travail » comme une très violente altercation, une agression dans un contexte conflictuel, provoque,  un choc émotionnel provoquant un état consécutif diagnostiqué comme « syndrome anxio-dépressif », alors la victime doit être reconnu en accident du travail. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F178

Il existe une jurisprudence abondante dans ce domaine. 

Sur la seconde partie de votre commentaire, je ne comprend pas vraiment. Mais je vous livre ici le déroulement de la procédure.

Le triptyque de déclaration d’accident auprès de la Caisse est obligatoirement établi par l’employeur qui immédiatement en contestera le caractère accidentel. Il y aura d’abord enquête de la Caisse et s’il y a rejet le salarié devra d’abord s’adresser à la Commission des Recours Amiables et c’est seulement en cas de refus réitéré, qu’il pourra engager une procédure devant le TASS [en mettant en cause son employeur ou pas] qui statue et éventuellement attendre une décision de la Cour d’Appel en cas de recours. 

Beaucoup de salariés abandonnent à l’issue du rejet de la CRA mais ceux qui ont les moyens et le temps parviennent souvent à faire reconnaître l’accident du travail devant le TASS. Il existe des « stratégies »  procédurales permettant de diminuer les délais de procédure et d’obtenir réparation en combinant les pouvoirs de la juridiction prud’homale et en se prévalant de la jurisprudence récente.

Vous devriez rencontrer quelqu'un du Conseil Départemental de l'Accès au Droit. Il y en a dans tous les départements. Il s'agit d'un groupement d'intérêt public présidé par le Président du Tribunal de Grande Instance. Il compte parmi ses membres des avocats, des notaires, des huissiers de Justice, le Conseil Général, des associations de Maires...

Les actions du CDAC s'adressent à tous mais principalement aux personnes les plus démunies ou vulnérables. Ce sont des conseils gratuits. On vous dit ce que vous devez faire pour obtenir gain de cause.

J'y ai déjà eu recours et je n'ai rencontré que des personnes extra (conseillères juridiques principalement).

Oui vous avez raison. C'est le mot "accident" qui m'a induit en erreur.

J'associe "accident" à blessure brusque et physique (comme dans les accidents de voiture ou les accidents domestiques).

Nous sommes entrés dans ce monde merveilleux de la recherche de rentabilité maximale, avec primes sur objectifs, système qui sera très bientôt appliqué aux sociétés publiques (le mouvement est déjà bien entamé) et à nos hôpitaux.

En échange de quoi quelques privilégiés peuvent se goinfrer comme des chancres syphilitiques et le consommateur est de plus en plus satisfait de pouvoir s'offrir des produits ou des services pour singer les membres de cette caste de chancres.

Ainsi va la vie...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Qui sont ces gens :

VOIR / Journal Les Echos :L'organigramme d'Arcelor Mittal

Par VALERIE LANDRIEU Le 25/04/2016 à 01:10

"Lakshmi Mittal officie avec son fils Aditya et sept dirigeants qui servent les principales régions du monde et fonctions.

ArcelorMittal a dix ans et plusieurs gros défis en perspective. La sidérurgie, dont il demeure leader mondial, n'est pas à l'abri d'une nouvelle vague de consolidations en Europe.

A la tête de ce mastodonte de 209.000 salariés, réalisant un chiffre d'affaires de 63,6 milliards de dollars en 2015, Lakshmi Mittal travaille avec une structure managériale simplifiée, comprenant son fils - directeur financier - et sept dirigeants, qui représentent les principales régions et fonctions de l'entreprise.

Aditya Mittal, « l'héritier », a depuis longtemps fait ses preuves. Le jeune « cerveau de la fusion » - il avait alors à peine trente ans - est aujourd'hui aux commandes des activités en Europe, une région de forte implantation, mais aussi de ses finances. A ce titre, il est en première ligne pour que l'entreprise réduise sa dette à moins de 12 milliards de dollars et renforce son bilan. La famille actionnaire a dernièrement injecté à cet effet plus d'un milliard de dollars, dans une augmentation de capital.

La R&D mondiale en Lorraine

Davinder Chugh fut l'un des dirigeants de l'entreprise publique indienne SAIL ( Steel Authority of India) avant de participer à la consolidation et au redressement des activités sud-africaines d'ArcelorMittal. A la tête du segment Afrique et CIS (pays de la CEI), il a dernièrement géré en Algérie la vente de la filiale du groupe à l'Etat. Au pilotage de l'activité automobile, division considérée comme la plus rentable, Brian Aranha a vu ses fonctions étendues à la stratégie, à la technologie et à la R&D, dont le centre mondial est situé en France, à Mayzieres-les-Metz (Lorraine). Ce diplômé en ingénierie de l'université de Toronto est passé par l'Association des producteurs nord-américains de fer et d'acier et par Dofasco, entreprise rachetée par Arcelor avant l'OPA, comme James Baske (Virginia Darden School et Wharton School). Le dirigeant des activités nord-américaines, qui a joué un rôle majeur dans l'intégration de l'usine de production d'acier rachetée à Thyssenkrupp il y a deux ans, s'est attelé à réorganiser l'implantation aux Etats-Unis et à tirer profit de ce site ultra-moderne.

Henri Blaffart, ingénieur diplômé de l'université de Liège, est aux ressources humaines du groupe depuis 2013, alors même qu'était prise la décision de fermer deux hauts-fourneaux à Florange. Il connaissait bien le site : il en avait été le patron avant de devenir directeur général d'ArcelorMittal Lorraine.

Dumping chinois

Le brésilien Jefferson de Paula a pris sous son aile les « produits longs », au début du mois, à la faveur de la réorganisation de la zone Amérique du Sud qu'il conduit.

En tant que président de l'organisation Eurofer, Geert van Poelvoorde défend la sidérurgie européenne à la Commission face au dumping chinois, mais dans l'organigramme du groupe, ce diplômé en génie civil et en électronique de l'université de Gand conduit la destinée des aciers plats sur le Vieux Continent.

Simon Wandke à la tête des mines n'a rejoint le groupe qu'en 2011, au poste de « chief commercial officer ». Cet Australien diplômé en psychologie, marketing et finances, qui a réalisé une partie de sa carrière chez BHP Billiton, « comprend les priorités de l'entreprise », s'est épanché dans la presse Lashkmi Mittal. Il a pour mission de réduire les coûts et d'augmenter la compétitivité des mines, notamment celles du Canada, alors que la présence d'ArcelorMittal dans le secteur est considérée comme stratégique".

En résumé : esclavage et prédation sont les deux mamelles de la puissance et de la richesse

 

Merci pour ces précisions. Qui dit "compétitivité" dit "pression sur les salaires", mais aussi "optimisation fiscale" : le pôle d'excellence d'Arcelor-Mittal.

Un Sidérurgiste devenu mineur - Le double visage d’ArcelorMittal : "intégration verticale" et manipulation des "prix de transfert"...

ARCELOR-MITTAL : LA GRANDE ÉVASION FISCALE

  • Nouveau
  • 09/08/2018 13:25
  • Par

"Le système de rétribution par des chèques-cadeaux, un système de prime déguisée, permet à ArcelorMittal de convaincre les salariés de ne pas déclarer. C’est un système pervers et dangereux. "

C'est de la corruption...!!! 

On n'est pas trop loin de GERMINAL...

a quand un collectif citoyen pour se défendre?

 

Normalement nos députés à l'Assemblée Nationale sont faits pour ça...

mais... que c'est triste!

"Ces pratiques proches de l’illégalité sont dénoncées depuis 30 ans"

Elles ne sont pas "proches" de l'illégalité, elles sont illégales !

On casse donc le corps de l'ouvrier, sans relâche. Mais qui casse le corps des supérieurs ? Il est aussi intéressant de remarquer que le trou de la sécurité sociale est ainsi creusé, méthodiquement, par une structure capitalistique. Pendant ce temps on réduit les aides au motif que les bénéficiaires seraient irresponsables. Pour moi l'irresponsabilité est bien du côté de ces structures.. Rageant.
  • Nouveau
  • 09/08/2018 17:50
  • Par
Mais c est quoi la différence avec le Qatar ? Ou les champs et le migrant africains ect

L'état de fait que l'article dénonce est dure depuis très , très , très longtemps , ! On ne pouvait pas parler de pression , mais il était courant que l'on demande à l'accidenté de venir au boulot , en tenant un poste autre que le sien  : un poste aménagé . Travail de classement , mise à jour de documents , tenue des statistiques sur les accidents ...etc...  Surtout dans les très grandes sociétés . 

L'accidenté recevait son mois de salaire de l'entreprise , comme si il travaillait , et l'employeur touchait directement  les indemnités journalières versées par la Sécu . Rien d'illégal . . 

Le taux de cotisation accident travail d'un employeur , repose sur les résultats de l'entreprise en matière de sécurité . Il est fait le distinguo entre  accident avec arrêt ou sans arrêt . Il est évident pour l'employeur d'avoir le moins d'accidents , et son intérêt  de passer les accidents avec arrêt dans les sans arrêt ! 

Les ratios qui en découlent Taux de Fréquence , Indice de Fréquence , Taux de gravité ,   A. T avec arrêt , sont pénalisants financièrement pour l'employeur . 

Donc , l'employeur déclare l'accident sans arrêt ,. L'accident est marqué sur le registre des accidents et est discuté en CHSCT  . Ce qui donne droit au salarié à une rechute avec arrêt au cas où .....Ainsi , la salarié touche intégralement son salaire et se trouve à l'abri d'une éventuelle rechute si son cas s'aggravait  , et l'employeur voit ses ratios moins pénalisants .

Reste aux inspecteurs de fouiller ..... 

Que voulez vous ..... les accidents de travail sont liés aux conditions de travail ... mais la sacrosainte "rentabilité" n'en a cure et si un salarié est sur le flanc il y en a des milliers qui attendent un emploi qui sera proposé avec un salaire de misère ultra compressé ... toujours au nom de la sacrosainte "rentabilité" et au nom des exigences des actionnaires ... toujours la "rentabilité"

L'humain dans cette affaire c'est une notion largement périmée et obsolète ...

Il paraitrait que la société ultra libérale soit le paradis des paradis .... mais pas pour tout le monde uniquement pour ceux qui font suer le burnous ...

Et puis adage du macronisme ambiant l'accidenté n'avait qu'à ne pas avoir d'accident, le malade n'avait qu'à ne pas être malade et le pauvre n'avait qu'à être riche ....... très riche.

  • Nouveau
  • 09/08/2018 20:54
  • Par

Hélas, il n'y a là rien de nouveau ; depuis longtemps, à peu près toutes les grandes entreprises faisaient plein de choses reconnues par tous pour ne pas déclarer les accidents du travail "pas trop graves" : on mettait les gens en "poste allégé" sans déclarer l'accident de travail pour ne pas faire augmenter les cotisations employeurs, calculée pour les grandes entreprises à partir des "taux de fréquence" et des "taux de gravité" de l'entreprise ; et en plus, au vu de la Sécu. Une des championnes du genre était défunte Rhône-Poulenc (ex sponsor de N Hulot!!) ; j'ai vu pratiquer aussi dans mon ancienne entreprise, sur un mode léger quand même, sans pression féroce, juste pour des choses pas vraiment graves, au vu et au su de tout le monde.

  • Nouveau
  • 09/08/2018 22:12
  • Par

je savais pas que ArcelorMittal fessait des choses aussi répugnantes.. quel honte !

  • Nouveau
  • 09/08/2018 23:51
  • Par

Pour faire suite au lien sur Karim le lanceur d'alerte licencié par Arcelor paru dans Reporterre et qui fait présumer que cette société semble avoir des soutiens de taille...

 

Je vous propose un autre lien fort intéressant pour poursuivre (ce que n'a pas fait le Parquet de Dunkerque) sur les pratiques de cette société à travers une émission "les pieds sur terre " diffusée cet été.

https://www.franceculture.fr/programmes/2018-06-28

L'émission a été programmée à 13h30.

On y apprend entre autres que cette société n'a eu a déploré que 500 morts en 10 ans.

Il y a eu 3 accidents mortels du travail sur le site de Dunkerque en 8 mois.

Plus étrange encore, le Procureur a classé ces 3 accidents mortels du travail sans suite malgré les rapports d'enquêtes de la police et de l'Inspection du Travail qui révèlent de graves manquements dans la protection du personnel.

Sidérant !

 

Je suis aussi dans ce cas . Licencié après un accident de travail. 3jours d arrets pour coup d arc . Brulure de la retine . Alors que je travaillais depuis 1 an . Contrat a la semaine . Quel honte de nous traiter ainsi !! Surtout que la secu elle aussi ne paye tjrs pas ces 3 pauvres journees d indemnisations que je peux simplement réclamer.!! Syndiquons nous oui !!
Arcelor depuis 18 ans, ce n’est pas nouveau! J’ai toujours connu çà. Un chef de poste qui appel un salarié blessé qui sort du bloc opératoire pour lui demander de ne pas prendre l’arrêt, des chefs de service qui piquent des crises quand un mec le fait quand même. Malheureusement certains cèdent par crainte pour leur carrière. Et une direction qui ne se cachent pas d’exercer « une pression mesurée ». Faire un arbre des causes chez ArcelorMittal pour un accident, c’est se battre pour qu’on ne mette pas tout sur le dos du salarié. Le mot d’ordre pour la hiérarchie « un accident, C’est du comportement! ».

Faire pression sur un salarié malade pour qu’il reprenne le travail de façon anticipée, est-ce que cela ne contrevient pas, pour les entreprises qui se permettent ça, à une des fonctions de celles-ci concernant justement la santé des travailleurs?

 

Allez encore un effort dans la résignation et le fatalisme pour nous conduire à l'asservissement !

Nous avons les entreprises, les patrons, les syndicats, les conditions de travail, la disparition des CHSCT, les accidents du travail etc... que nous méritons par notre apathie et notre absence de courage à combattre et à résister.

Nous n'en sommes plus au stade de la dénonciation mais à celle de la rebellion.

Jusqu'à quand allons-nous supporter cet esclavage ? Qui a une idée de ce qui pourrait faire déclic? Pour ma part, je ne sais plus; la coupe est pourtant tellement pleine de poison ! Mais nous continuons à nous en régaler en disant merci. 

Pour paraphraser votre métaphore : on se fait en..ler et en plus on fournit le tube de vaseline !

 

« De nombreuses multinationales minimisent leur cotisation auprès de l’Urssaf en contournant ainsi la loi. Il y a beaucoup d’agents pour contrôler les individus qui fraudent à la sécurité sociale mais peu voire pas pour contrôler les fraudes des entreprises aux non-déclarations des accidents de travail. Pourtant, depuis 2013, les directeurs des caisses en charge de ces questions (CARSAT, CRAMIF, CGSS) ont le pouvoir de prononcer des pénalités financières à l’encontre des employeurs. Mais dans les faits, il n’y a personne de missionné sur ces contrôles, alors que des faits de fraudes sont connus des services. »

UNE TECHNIQUE DE FRAUDE QUE JE NE CONNAISSAIS PAS

A bientôt.

Amitié.

ca fait froid dans le dos :-(

En rendant “invisible” leur accident, avec un poste aménagé, leurs séquelles ne peuvent plus être reconnues comme un handicap causé par le travail. « Dans ce cas, poursuit Olivier Tompa, les frais liés aux soins médicaux ne seront pas imputés aux employeurs mais à la collectivité via la branche Maladie. De fait le budget de la branche AT est excédentaire et les employeurs demandent des ristournes sur leur cotisation et la branche Maladie est déficitaire. Les cotisations augmentent alors que les remboursements reculent. »

A bientôt.

Amitié.

Déjà à l'époque "Solmer", être engagé au CHSCT était très mal vu, si en plus c'était un cadre, c'était le bannissement! C'est ainsi qu'un ingénieur en électronique, au CV déjà très élogieux, devenu membre de ce CHSCT a vu sa carrière consciencieusement massacrée, je dis bien , massacrée par les directions successives: mutations sur des sites en cours de fermeture, humiliations de toutes sortes. Je veux ici rendre hommage à Georges R.. les anciens reconnaitront le militant exemplaire et le très bon camarade.

Honte à vous les petits chefs, les roquets qui ont acquis leurs avancements en allant baiser la main de la mère De Wendel au premier de l'an! (avec huissier aboyeur pour présenter les jeunes recrues talentueuses...) Des noms ? j'en ai plein, mais j'ai quitté le navire après six ans pour ne pas à  être confronté à ces basses besognes. Quel bonheur....

Macron a réglè le problème, plus de CHSCT c'est pour lui le progrès social!

Honte à vous les petits chefs, les roquets qui ont acquis leurs avancements en allant baiser la main de la mère De Wendel au premier de l'an!

Le pétainisme et sa pratique de la collaboration n'est pas morte

http://www.armand-colin.com/le-choix-de-la-defaite-9782200354916

yellyellyell

A bientôt.

Amitié.

  • Nouveau
  • 13/08/2018 08:42
  • Par

"Plusieurs comptes rendus du CHSCT (Comité hygiène, sécurité et conditions de travail) l’attestent. En juin 2013, par exemple, l’un des membres du CHSCT regrette que du « harcèlement soit organisé envers les salariés pour améliorer les statistiques »"

 

Pouvez-vous nous confirmer que MACRON a bien SUPPRIMÉ ces comités ?

(je crois que oui... ;)

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Le barème des cotisations correspond à celui des entreprises de plus de 150 salariés.

Les salariés qui ont accepté de témoigner ont préféré que leur prénom soit changé.

La voix de Benoît ainsi que celle de la responsable de la société de sous-traitance ont été modifiées.