Travailleurs «low cost» : la France arrache un accord modeste

Par et

L'exécutif français se félicite de l'accord arraché lundi à Bruxelles, pour « durcir » la directive sur les travailleurs détachés. Les négociations avec le parlement européen vont s'ouvrir. Mais les critiques persistent sur le manque d'ambition de ce texte très sensible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France va sûrement fanfaronner. Lundi, lors du conseil des ministres européens du travail et de l’emploi, les 28 sont parvenus à un accord sur la directive d’application quant au détachement de salariés. Une discussion pour laquelle le ministre français Michel Sapin avait prévenu qu’il refuserait un « mauvais compromis ».