Alain Deneault dénonce la «censure douce» qui nourrit le capitalisme contemporain

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alain Deneault est directeur de programme au Collège international de philosophie à Paris. Canadien d’expression française, il a longtemps et longuement écrit sur le fonctionnement des paradis fiscaux ou sur les méthodes peu recommandables des multinationales. Ses ouvrages Paradis fiscaux : la filière canadienne (Écosociété, 2014) ou Noir Canada (Écosociété, 2008) ont alimenté la chronique au-delà même des frontières canadiennes. En 2015, son ouvrage La Médiocratie (Lux) soulignait combien la « gouvernance » des entreprises donnait le pouvoir à la médiocrité.