La BCE a défendu son programme d'assouplissement quantitatif devant le Tribunal

Par
La Banque centrale européenne (BCE), accusée par certains de financer les Etats et et de mettre en péril l'argent du contribuable, a défendu mardi son programme d'achat d'obligations de 2.600 milliards d'euros devant le Tribunal de l'Union européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LUXEMBOURG (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE), accusée par certains de financer les Etats et et de mettre en péril l'argent du contribuable, a défendu mardi son programme d'achat d'obligations de 2.600 milliards d'euros devant le Tribunal de l'Union européenne.