Royaume-Uni: le retour des nationalisations

Par

Au Royaume-Uni, l’État vient de reprendre le contrôle d’une prison et d’une ligne ferroviaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pionnier des privatisations dans les années 1980, le Royaume-Uni voit son modèle économique remis en cause. L’État vient de reprendre le contrôle du pénitencier de Birmingham, ainsi que de la société ferroviaire de l’East Coast Main Line, qui s’occupait des trains roulant sur une ligne reliant notamment Londres à Édimbourg. « Les coups de butoir se multiplient contre l’influence du secteur privé dans les services publics », indique Le Monde, selon lequel l’opposition travailliste appelle à une renationalisation des grandes compagnies d’eau, d’électricité, de gaz et de trains.