Le patron de Vauxhall lie l'avenir du site aux ventes

Par
Le nouveau patron de la marque britannique Vauxhall estime que l'avenir de l'usine automobile d'Ellesmere Port, dont un tiers des effectifs doit être supprimé, est étroitement lié aux ventes d'Opel-Vauxhall, filiale de Peugeot, qui ont chuté en Grande-Bretagne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Le nouveau patron de la marque britannique Vauxhall estime que l'avenir de l'usine automobile d'Ellesmere Port, dont un tiers des effectifs doit être supprimé, est étroitement lié aux ventes d'Opel-Vauxhall, filiale de Peugeot, qui ont chuté en Grande-Bretagne.