La finance invente une nouvelle arme contre la dette française

Par

Pure coïncidence : à une semaine de l’élection présidentielle, la société allemande Eurex va lancer un nouveau produit dérivé sur la dette française. Censé offrir une protection contre les variations obligataires, celui-ci risque surtout d’être un instrument pour spéculer contre la dette française à moindre frais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les financiers ne sauraient être accusés d’un quelconque cynisme. C'est donc une simple coïncidence si la société allemande Eurex, contrôlant le marché à terme de Francfort, a annoncé le lancement d’un nouveau produit dérivé sur la dette française pour le 16 avril. Une semaine tout juste avant le premier tour de l’élection présidentielle ! Depuis cette annonce, certains boursiers s’alarment, parlent d’attentat financier (lire le blog de Stéphanie Marthely-Allard dans Mediapart ici, celui de Marc Fiorentino ).