Les grévistes du Park Hyatt Vendôme montent la garde depuis 17 jours

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Escortée par un réceptionniste prévenant, une cliente, le visage fermé, se faufile par une petite porte latérale et guide sa fille, valise dans une main, vers la berline qui patiente dans la rue. Autour d’eux, l’ambiance est loin d’être celle, calme et huppée, qui berce habituellement les clients du palace parisien Park Hyatt Vendôme, dans la rue de la Paix (IIe arrondissement).