Économie et social Enquête

Questions autour d’un suicide à La Poste

La famille de Robert Palpant, le postier de Vitrolles (Bouches-du-Rhône) qui s'est jeté samedi dernier sous un train, affirme que celui-ci a été «tué par le travail» et va porter plainte contre X. La Poste réfute, pour l'heure, tout motif professionnel.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Un suicide garde toujours une part de mystère. Mais Robert Palpant aurait-il mis fin à ses jours à cause de son travail? Depuis lundi, date à laquelle ce suicide a été révélé par Europe-1, La Poste et la famille de ce postier de Vitrolles (Bouches-du-Rhône), un homme de 55 ans marié et père de deux enfants, avancent deux versions différentes pour expliquer le geste de ce caissier, qui s'est jeté sous un TGV samedi dernier. Ses funérailles ont lieu ce jeudi à Marignane.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal