ISF: les gros patrimoines sont favorisés

Par
Le bouclier fiscal va être supprimé et l'ISF est maintenu. Mais cette réforme est un habillage politique. Elle aboutit à supprimer tout caractère progressif à l'impôt sur la fortune. Les plus riches seront les plus avantagés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En apparence, l'arbitrage rendu lundi après-midi par Nicolas Sarkozy ressemble à une nouvelle défaite du chef de l'Etat face à sa majorité. Après des mois de discussions avec l'UMP et les centristes, le chef d'Etat avait fini par accepter la suppression du bouclier fiscal, la première mesure de sa présidence, à condition de supprimer aussi l'impôt sur la fortune (ISF). En face, une grande partie de l'UMP réclamait, au nom du réalisme politique et économique, la suppression du bouclier fiscal mais le maintien de l'ISF.