Jacques Delors: comment l'Europe doit affronter la crise

Par
La crise financière a mis à mal les institutions et les solidarités européennes. Président en exercice de l'Union européenne, Nicolas Sarkozy a redécouvert la zone euro: il a réuni, dimanche 12 octobre, à Paris, les chefs d'Etat et de gouvernement des pays concernés. Au terme d'une semaine qui a mis à bas les dogmes et les indices boursiers, le principal architecte de l'euro, Jacques Delors, explique pour Mediapart pourquoi la crise a surpris l'Europe et les enseignements qu'elle doit en tirer pour l'avenir. Il appelle à «un sursaut d'imagination et d'esprit européen».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise financière "Made in America" aurait dû être le moment de l'Europe. Mais du cavalier seul irlandais à la triste cacophonie franco-allemande, l'Union européenne affronte la crise financière en ordre dispersé. Ce choc exogène massif, puisque la crise est une exportation américaine, trouve l'UE, et en son sein la zone euro, mal préparée. Jacques Delors s'était peu exprimé jusqu'à présent sur le tsunami financier qui a fini par atteindre les rives du Vieux Continent. Au terme d'une semaine folle qui a mis à bas les dogmes comme les indices boursiers, il l'a fait en exclusivité pour Mediapart.