Crise de la monnaie européenne: la solution est au FMI

Par
Vous n'avez jamais entendu parler du «compte de substitution» du FMI? Normal, il n'existe pas. Hélas, parce que ce mécanisme imaginé il y a 40 ans est l'outil qui permettrait à la zone euro de surmonter la crise en cours. Analyse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n'y a rien de plus affligeant, dans la situation actuelle, que de constater que les problèmes liés aux dysfonctionnements du système monétaire international, à la racine des crises financières récurrentes, avaient été anticipés et que des solutions avaient été proposées et examinées. Généralement sans suite, en raison de l'absence de vision des décideurs politiques. Le «compte de substitution» du Fonds monétaire international, envisagé après l'effondrement du système de Bretton Woods en 1971, en fournit une nouvelle illustration, à l'instar du mécanisme de règlement ordonné d'une faillite souveraine, déjà présenté ici même. L'incapacité à extraire la zone euro d'une difficulté en réalité marginale (la défaillance de la petite Grèce) est le prix à payer pour l'absence de ces outils.