Gemalto étudie l'offre d'Atos, aucune certitude sur son issue

Par
Gemalto a fait savoir mardi qu'il poursuivait l'examen de l'offre non sollicitée d'Atos mais qu'il n'était pas certain qu'il recommande cette proposition qui créerait un leader de la cybersécurité et des technologies digitales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Gemalto a fait savoir mardi qu'il poursuivait l'examen de l'offre non sollicitée d'Atos mais qu'il n'était pas certain qu'il recommande cette proposition qui créerait un leader de la cybersécurité et des technologies digitales.