Monsanto jugé pour une intoxication aux pesticides

Par

Le tribunal de grande instance de Lyon doit dire, lundi 13 février, si le semencier Monsanto est responsable de l'intoxication aux pesticides d'un agriculteur qui utilisait son désherbant Lasso.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tribunal de grande instance de Lyon doit dire, lundi 13 février, si le semencier Monsanto est responsable de l'intoxication aux pesticides d'un agriculteur qui utilisait son désherbant Lasso. Paul François, céréalier charentais, avait inhalé des vapeurs du produit en ouvrant la cuve de son pulvérisateur, en 2004, et avait été empêché de travailler pendant toute une année. Un an plus tard, son organisme présentait toujours des traces du solvant, le monochlorobenzène. Après avoir obtenu que son invalidité à 50 % soit reconnue comme maladie professionnelle par la Mutualité sociale agricole, il a lancé une procédure civile contre Monsanto.