Renault supprime des indemnités de départ de Carlos Ghosn

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Renault ne versera à Carlos Ghosn ni d'indemnité liée à sa clause de non-concurrence de deux ans, ni les actions attribuées de 2015 à 2018, à la suite de l'arrestation au Japon de son ex-PDG pour des malversations financières présumées, a annoncé mercredi le constructeur français après une réunion de son conseil d'administration.