La croissance britannique va rester faible, Hammond veut faire mieux

Par
L'économie britannique va rester faible au cours des cinq prochaines années alors que le Brexit doit entrer dans les faits d'ici à peine plus d'un an, montre le cadrage macroéconomique de l'actualisation budgétaire présentée mardi par le ministre des Finances devant le Parlement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - L'économie britannique va rester faible au cours des cinq prochaines années alors que le Brexit doit entrer dans les faits d'ici à peine plus d'un an, montre le cadrage macroéconomique de l'actualisation budgétaire présentée mardi par le ministre des Finances devant le Parlement.