Cristian Bagiu, «détaché» roumain, blessé à Dunkerque, puis oublié

Par Aline Fontaine, Morgane Remy et Eva Thiébaud

Mécanicien et chauffeur de poids lourds, Cristian Bagiu a travaillé deux ans, détaché sur le chantier du terminal méthanier de Dunkerque, dans le nord de la France. Après un grave accident du travail, ce Roumain a dû batailler pour faire valoir ses droits, piégé par les failles du système.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Varbilau (Roumanie), envoyée spéciale.- Avec l’argent gagné à l’étranger, les travailleurs détachés roumains ont coutume de bâtir une maison, symbole d’ascension sociale. Cristian Bagiu n’a pas pu terminer la sienne, à la suite d’un accident du travail survenu en 2015, lors de sa dernière mission en France. Depuis, son rêve s’est écroulé. Des bâches font office de portes, les murs couverts de liège restent à nu et s’abîment sans protection.