ArcelorMittal vendra des actifs pour pouvoir racheter Ilva

Par
ArcelorMittal a annoncé vendredi qu'il avait soumis à la Commission européenne (CE) des propositions de cessions d'actifs afin d'avoir son feu vert à l'acquisition de l'aciérie italienne Ilva.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BRUXELLES (Reuters) - ArcelorMittal a annoncé vendredi qu'il avait soumis à la Commission européenne (CE) des propositions de cessions d'actifs afin d'avoir son feu vert à l'acquisition de l'aciérie italienne Ilva.

Pour ce faire, le premier sidérurgiste mondial se propose de céder des actifs en Belgique, en République tchèque, en Italie, au Luxembourg, en Macédoine et en Roumanie.

L'exécutif européen veut prendre connaissance des réactions de la concurrence et de la clientèle aux propositions d'ArcelorMittal avant de rendre une décision d'ici au 23 mai.

ArcelorMittal a passé un accord en juin 2017 prévoyant de racheter Ilva, la plus grosse aciérie européenne, 1,8 milliard d'euros.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale