Grève des infirmiers et aide-soignants dans les urgences parisiennes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Malgré les annonces (45 postes pour… 39 hôpitaux) de Martin Hirsch, directeur de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), les infirmiers et aides-soignants de quatre services d’urgence parisiens (Lariboisière, Pitié-Salpêtrière, Saint-Louis, Tenon) devraient rejoindre ceux de l’hôpital Saint-Antoine, en grève depuis le 18 mars, pour demander une amélioration de leurs conditions de travail et des augmentations de salaires (une prime mensuelle de 300 euros).