Sous-traitance à La Poste, le procès

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est le premier procès de la sous-traitance à La Poste. Ou plutôt celui de l’abus de sous-traitance. Ce lundi 13 mai, dans l’après-midi, le tribunal correctionnel de Nanterre va juger La Poste, en tant que personne morale, l’ancien responsable de son centre de tri d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) et un patron d’une petite entreprise sous-traitante du groupe, toujours composé de capitaux 100 % publics.