A Blanquefort, l’usine Ford ferme sans un bruit

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Appliquons 20 % de taxes supplémentaires à Ford, alors...

Parce que le seul effet macron que nous pourrions avoir, c'est d'encourager la délocalisation des quelques usines Peugeot et Renault qui restent en France dans des pays à main d'oeuvre non qualifiée (comme les USA, par exemple). L'industrie, c'est sale et les ouvriers sentent la sueur (adage bien connu des banquiers d'affaire). On pourrait aussi ajouter que les ouvrières seraient intellectuellement limitées, ou quelque chose dans le genre !

l'effet Trump n'est pas traité, mais lectrices et lecteurs y auront pensé en effet.

oui en loccurence cest plutot l inverse de la mondialisation là : cest retour chacun chez soi !

C'est bien ça, ce sont tout à fait les procédés fascisants utilisés pour supprimer une entreprise. Rien de démocratique là-dedans, bien au contraire.

Nous savons depuis belle lurette que la mondialisation détruit tout et partout. Le but est d'uniformiser le monde il y a encore du boulot mais le process est enclanché : regardez les niveaux de vie qui ne cessent de grimper dans les pays émergeants, le diktat de la finance mondialisée et des multinationales est de faire baisser le niveau de vie des occidentaux afin d'arriver à un niveau de vie identique partout ... Ce sera alors plutôt un " niveau de survie " ! 

Alors on laisse toujours faire ???

D’un autre côté cet effet ne doit pas être très important car déjà, il y a dix ans l’entreprise voulait fermer et elle n’a pas cessée de réduire son personnel. Du coup, la relocalisation aux USA apparaît comme un changement de dernière minute, Trump y obligeant.

&& la mondialisation ne va pas sans le capitalisme et inversement,

&&

Cela m'a toujours paru évident..

&&C'est dommage que cette partie du sujet ne soit pas plus traitée, à savoir la question d'un éventuel effet Trump sur les relocalisations.

&&

Merci pour votre commentaire..

T'inquiètes pas Philippe les Insoumis vont se battre  wink

poutou

 

C'est bien cela l'égalité pour tous traitée à la façon capitaliste : "la précarité pour tous ! la pauvreté en sus !"

Relocalisons nous aussi! plus d'achat de Ford, plus de Mac do, plus de Google ect....................

merci    ,   formulé  autrement   mais   hélas  en plein dedans   !! cool

triste      triste     triste  !!!

Pas encore!, attendons Dimanche... avant d'enterrer l'usine...

La lutte de classes version gauchistes ou NPA c'est foutue! place au réalisme. Le dynamisme de la région de Bordeaux absorbera les compétences de chacun.

Marché de l'emploi

https://www.regionsjob.com/actualites/emploi-quelles-sont-les-villes-les-plus-dynamiques-en-france.html

 

Suite à la parution de l'enquête Besoins en Main d'Oeuvre (BMO) recensant les besoins de recrutements des entreprises, voici la liste des villes qui recrutent le plus en France.

Chaque année Pôle Emploi fait le point sur les recrutements des entreprises pour l'année à venir dans son document de référence : l'enquête Besoins en Main d'Oeuvre. Près de 1,6 million d'entreprises ont répondu à ce questionnaire. Résultat : les recruteurs font part d'une hausse de 5,4% de leur prévision d'embauche en 2014 par rapport à 2013. Autres enseignements de cette étude : près de la moitié des embauches envisagées concernent des emplois en CDI et les secteurs des services aux particuliers et aux entreprises offrent le plus d'opportunités. Reprenant le découpage des 8 grands bassins d'emploi identifiés par RegionsJob (Ouest, Nord, Est, Ile-de-France, PACA, Centre, Sud-Ouest et Rhône-Alpes), nous avons identifié les villes les plus dynamiques en France, celles où les prévisions d'embauche sont les plus fortes.

 

En Midi-Pyrénées et en Aquitaine, trois villes sont particulièrement dynamiques. C'est le cas de Toulouse où les entreprises misent sur 34.300 recrutements en 2014 suivie par la ville de Montauban (4.701 projets de recrutements). En Aquitaine, c'est bien sûr Bordeaux qui tient le haut du pavé, les employeurs prévoient d'embaucher 27.344 personnes cette année.

ben oui! que demandez de plus! Autour de moi la résignation! Jusqu'a quand?

Merci pour votre lucidité...on se sent moins seul... Bien que... il existe des "non dupes" mais "ils" ont si peu de place pour porter leur parole... Cependant, quand je lis le "truc" de Mr "yakafokon" ça me bouleverse quand même...c'est violent de "voir ça" quand on a assez de "bon sens" pour ne pas être dans le déni.

Jusqu'à quand ?

Jusqu'au moment où les Français décideront de siffler la fin de la partie. 

Et les footballeurs champions (et prix Nobel de littérature.....) s'en mettent plein les poches pour le restant de leur vie et de celle de leurs éventuels rejetons pendant que la majorité des ouvriers licenciés vont se retrouver au chômage avec leurs yeux pour pleurer. Et ce n'est pas demain ni après-demain que la situation va s'arranger (ce n'est pas du pessimisme c'est du réalisme)

il  vous  faut  revenir  à la  réalité ... vous  êtes dopé par quelles lectures ? La  réalité  du  secteur automobile et de l' industrie mécanique est bien  loin  d'offrir un  avenir  serein loin s'en faut .

en "2014" ? Et pour 2018 ?

"Votre réalisme s'appelle de la naïveté." 

non, du cynisme !

Merci pour ce partage des archives du début de quinquennat de Hollande...

Pas encore champion du monde, et encore le seront-ils ? Ce qui est renversant toutefois c'est que ceux qui nous gouvernent sont les champions de la nov-langue qui veut que il faut voir dans toutes leurs affirmations le contraire de ce qui est entendu par le sens commun. Voir le PSE = PLAN DE SAUVEGARDE DE L' EMPLOI devenu comme le dit si bien un des commentateurs : Plan de saccage de l'emploi. Il en paraît de même du nouveau mot macronien l'émancipation qui ne signifiera rien d'autre que l'asservissement aux desirata des multinationales. De ce nouvel esclavagisme ceux qui nous gouvernent, tiennent à s'assurer par des lois irréversibles pour être inscrites dans le marbre de la constitution, que nous ne pourrons revenir en arrière !!

Ben, "il" n'a peut-être aucune envie de s'acheter une bagnole des usines "ford" non? Alors "il" met du temps à rentrer chez lui...

Ah camarade, à Bordeaux, il me semblait que c'était plutôt 27345 et non 27344 non? Bon, certes, je me suis peut-être trompé...

Et sur la prolifération des "bagnoles"? Rien? Dommage...

B,

Bravo, Poutou ... Ce qu'il fallait dire est dit ... Réponse des fans-foutte ? 

cool

en effet on comprend avec ce genre de raisonnements qu'il ne soit jamais arrivé à rien

il faudrait comprendre que le grand Soir, le collectivisme et la dictature du proletariat ce nest pas ce que souhaite le peuple fraçais (ni le autres d'ailleurs !), et que le programme du NPA c'est du foutage de gueule /

Merci monsieur pour cette analyse .

 

Monsieur est fan de foot sans doute. C'est votre droit, mais beaucoup ont autre chose à faire que de regarder 22 bonhommes se disputer un ballon. Le "peuple français" c'est qui ? Les 10% de chômeurs ? les 9 millions de pauvres ? ou vous et votre télé ?

cest l’ensemble du peuple.  Pas plus les chômeurs que ceux qui travaillent ou les retraités 

votee question est déroutante , on ne sait plus ce qu’est le peuple à la gauche radicale, c’est qyand même le pompon....

Vous, "fraternitain", vous ne savez même plus écrire ou comment vous vous appelez, alors vous êtes mal placé pour critiquer un politique quel qu'il soit. D'ailleurs je me demande ce qu'un droitard bas du front comme vous fait sur Médiapart, vous êtes de ces trolls financés par Poutine pour mettre le souk sur les réseaux sociaux, c'est cela ?

Je suis mal placé en pour critiquer un politique? Ah bon curieux je pensais que c’était un droit fondamental en démocratie ! Et l’argument de savoir écrire fait très intello arrogant ! 

cest sur que si l.extreme gauche arrivait au pouvoir ce droit disparaîtrait, mais Dieu merci on n’en est pas la !! 

Le but fondamental de la gauche c'est que tout le monde puisse vivre décemment, pas seulement 20% ou même 70% de la population, mais tout le monde. Et pendant que notre président fait le supporter à Moscou (en gaspillant au passage de l'argent qui serait plus utile ailleurs), des gens meurent de faim, vivent dans des bâtiments insalubres,  se suicident au travail, et le tout dans l'indifférence générale.

Alors oui, je comprends tout à fait l'exaspération de Philippe Poutou qui se bouge tous les jours pour essayer d'améliorer les choses, pendant que les autres font la fête.

Question idiote: les employés ne peuvent pas reprendre? Au lieu d'être passif et d'attendre un sauvetage de l’Élysée qui ne viendra pas quoi qu'il en dise, ne faudrait il mieux pas voir comment passer à l'action? Est ce que tout est verrouillé? l'Usine ne peut faire autre chose?

Je pose des questions hein, je ne juge rien mais aujourd'hui à respecter les règles du jeu on s'en prend plein la gueule alors peut-être changer notre manière de voir les choses?

Réponse idiote car : je n'en sais rien mais...faute de savoir,j'imagine que ces employés sont dans un tel état de "déconfiture" qu'ils n'ont plus du tout l'énergie nécessaire à porter un projet qui serait sans doute (j'imagine encore) faramineux...depuis des lustres les "pouvoirs" celui de la finance, de la politique (pléonasme) "travaillent" à détruire l'humain à le rendre esclave ou à le jeter et il n'y a pas ou plus de contre pouvoir efficace et quand on voit tous ces c...qui en veulent aux syndicats responsables des situations du monde du travail ça fait mal au c...c'est vrai que les syndicats ont été bien décevant plus souvent qu'à leur tour mais pas les "chefs" pas la base...

La manière de "voir les choses" va changer (j'imagine) mais il faudra du temps, le temps de la "pleine conscience" mais généralisée (chez les citoyens ordinaires) et ce qui est imprévisible c'est " comment cela se passera t-il" ? Le peuple écrasé est accablé durant des temps longs, trop longs et...un jour...ça pète mais...il n'y a plus place à la cohérence, à l'organisation et ce même peuple se fait écraser ...dans le sang...

Ce sont les seules questions qui comptent.

Les employé.e.s  pourraient réclamer 46 millions d'Euros en subventions

 l'Etat donne du fric aux patrons pourquoi pas aux employés ?

("mille emplois à temps plein sur le site, en échange de 46 millions d’euros de subventions publiques")

46 000 000 / 872 = 52750 euros par travailleur, et non employé vu que nous allons transformer en coopérative avec propriété patrimoniale de l'usine par la collectivité territoriale du coin ce site de production, et ainsi nous pouvons rendre ces 872 travailleurs copropriétaires d'usage de leur outil.

52750 / 24 = 2200 euros mensuels ou / 36 = 1500 euros de salaire assuré par travailleur pendant deux ou trois ans le temps de réorienter la production vers une production écologiquement soutenable, et là, il n'y a qu'eux qui puissent nous dire ce qu'ils savent faire et ce qu'ils peuvent faire.

Reste le problème du subventionnement de l'activité. Nous manquons cruellement d'un régime général de subvention avec une cotisation correspondante.

Je vote pour !

je vote "pour",  moi aussi

L'INTERNATIONALE !

1 travailleur Français = 1 travailleur Chinois = 1 travailleur Américain = 1 travailleur Indien = 1 travailleur Turc,Belge ou Polonais etc, etc ... Ce qui n'est pas fait ici, sera fait ailleurs. le Français accepte avec joie et sans état d'âme de fabriquer par exemple Micra et Smart au détriment des travailleurs Japonais et Allemands.

À quoi et à qui servaient ces "doubles" "embrayages" et "transmissions" "automatiques" ?  Un pays incapable de proposer autre chose que des "emplois" , même "syndiqués", dans des fabriques de bagnole est indigne. Je demande à nouveau aux Insoumis de constituer, d'urgence, un Gouvernement en Exil de la Démocratie, chargé de définir selon des règles à inventer le service du Bien commun (1), les biens à produire et la répartition équitable des tâches.

Bonjours, plusla, ça va ? Et votre ami back aussi ? Boooon !

(1) et non celui du capitalo-macronisme "jupitérien", huloto-nucléaire, huloto-philippeux, huloto-glyphosaté et huloto-"ruisselant"

Les doubles embrayages et transmissions automatiques me servent à moi, ne vous déplaise. Même en ce moment, ils ne viennent pas de chez ford...

Qui vous autorise à détruire la planète ?

Ils me servent a moi aussi, qui habite à la campagne et n'a pas le choix, et vous n'avez pas de solutions à mon probleme, vous vous souvenez ?

Sans "bagnoles" donc, point de salut... La "messe" est donc dite...

Vous surinterprétez ce que Seth à dit: vous ne savez pas où il habite, quel est son travail, et donc si il a réellement besoin d'une voiture ou pas. Ne le jugez pas aussi rapidement s'il vous plait.

Comme je l'ai répété dix fois à Mr de Girondiac, j'aimerais moi aussi me passer de voiture, et je suis convaincu que ce sera un jour possible, mais en attendant je vis à la campagne à 5km du village le plus proche, et pour faire mes courses et aller travailler, je suis obligé d'utiliser ma voiture..

Beaucoup de gens sont dans la même situation que moi, dans des endroits où les transports en commun sont quasi inexistants où particulièrement mal planifiés, et malgré nos appels du pied aux collectivités pour palier à ce problème (par la mise en place de parking pour les covoiturages, de navettes plus économiques et pertinentes que de grands bus, des horaires adaptés aux gens qui doivent prendre des correspondances..), la situation n'a pas changé d'un pouce.

Quand je n'avais pas encore mon permis de conduire, je devais chaque jour marcher 5km à pieds le matin (50minutes), prendre le bus pour le sud de la ville (40minutes), courir sur 1km pour prendre un second bus (15 minutes), puis marcher un dernier 500m jusqu'à mon lieu de travail, et faire exactement l'inverse le soir venu, vous imaginez le périple ?

 Privatisation des profits, sociabilisation des pertes.

Avec Macron ont n,a pas fini avec les déficits !

Réorienter l’argent public non chez Ford... mais dans le recrutement d’agents... dans la protection des parcs nationaux...

Il est certain que les usines peuvent fermer "sans bruit" quand il ne se trouve pas de media pour dire les choses clairement.

Ainsi j'ai entendu hier soir sur les merdia parler du tweet de Poutou, auquel j'adhère totalement, en référence au mondial mais sans évoquer ses raison profondes et  ford de Blanquefort.

"plan de sauvergarde de l'emploi" est le terme officiel, "plan social" le précédent, qui est entré dans le langage courant. Même si les mesures seront peut-être faibles, non ce ne sont pas des licenciements secs, il y a des obligations légales. Le plan de pré-retraites évoqué correspond à tout sauf à un licenciement sec.

"....ce ne sont pas des licenciements secs, il y a des obligations légales". Les licenciements (secs ou mouillés) sont toujours accompagnés d'obligations légales. Il s'agit bien de licenciements économiques. La "novlangue" ne peut cacher la réalité.

Vous pourriez appeler cela Plan de licenciement ("PSE"). Comme ça on évite la novlangue et on garde la désignation officielle. On informe honnêtement et on garde l'exactitude juridique. Ça évite de rentrer dans le jeu de la désinformation par perversion des termes.

Tout à fait. Mais il faut quand même ménager "les autres gauches" parce qu'on est de la même famille. On a en commun cette idée  : veiller sur l'autre, sur son bien-être, sa santé, etc.

EN FAIT SOUS MACRON ,  c'est comme avant , voir pire......................................

Les grands médias en France sont tous contrôlés par des milliardaires, donc par le patronat, donc ils ne font pas de vagues pour ce genre d'histoire ...

Vive les médias indépendants des puissances d'argent !

L'emploi. Les emplois.

L'employeur. Le repreneur.

L'état capitaliste.

 

Voilà où mène la lutte des travailleurs quand elle se fait sur le terrain de l'adversaire.

A quand le retour de la lutte pour le droit au salaire ?

Euh ça veut dire quoi ça Annick? C’est de très très mauvais goût 

N'ayez pas peur, ce n'est qu'un article du journal " Libération ".

Le contenu de l'article est ma foi fort intéressant étant donné qu'on aurait jamais imaginé qu'une entreprise US puisse travailler en pleine seconde guerre mondiale pour l'Allemagne nazie tandis qu'on connaissait fort bien la collaboration de M.Renault avec le gouvernement Pétain-Hitler.

Disons plutôt qu'on pouvait le savoir étant donné que le mentor du Führer n'était autre qu' Henry Ford, mais à vrai dire il n'est pas si courant que ce genre d'information s'ébruite sur la place publique. Remercions donc Annick de nous rafraichir la mémoire puisqu'un point d'actualité met en avant l'entreprise en question. Pourquoi après tout, celle-ci ne paierait-elle pas sa dette de guerre d'une manière ou d'une autre ?

Nous connaissions un Mediapartien qui avait peur des articles du New-york Times, voici un autre internaute qui a peur de ceux issus de Libération.

Étrange phénomène.

 

 

 Ne faites pas celui qui n’a pas compris 

je conteste qu’Annick reproche a Poutou de travailler pour Ford,  est du radicalisme mal compris 

  • Nouveau
  • 13/07/2018 17:51
  • Par

En france, renault a été très compréhensif avec les nazis aussi...

Cette usine est située sur une zone de marais très humide avec de nombreux problèmes de pollution par les fluides de coupe et d'usinage qui va payer cette dépollution ? FORD ? Le contribuable ?

Poser la question, c'est y répondre !

Résultat mirobolant de la politique de gribouille de tous nos "gouvernements" ...

Ford Blanquefort a encaissé combien de millions d'euros afin de "sauvegarder" l'emploi ...

Le fameux et délirant CICE ...

Je prends le fric, je me casse et je ne dois rendre de compte à personne surtout pas au banquier qui nous tient lieu de "président"

Extraordinaire cette phrase dans l'article: "plan de sauvegarde de l’emploi, PSE) en vue de la fermeture de l’usine"  Pour sauver l'emploi fermons les usines; Et elle n'a plus la taille suffisante pour les "plans" de compétitivité, mais dans le temps il y avait 3200 personnes, là c'était suffisant mais qu'en est il donc advenu, ils sont partis tout seuls ?? .. Et dire qu'il y a peu de temps cette usine Ford était la plus compétitive de tout le groupe !!! Il faut être "fort" en management pour arriver à tuer ainsi volontairement la compétitivité!!!

  • Nouveau
  • 15/07/2018 02:10
  • Par

 

Mais la masse des hexacons ne veut pas entendre parler de ça ! 

Que d'Hallyday et du Mondial foutte. 

Sauf quand ça leur tombe dessus. 

Rassurez-vous : ça arrive !

cry

  • Nouveau
  • 15/07/2018 03:13
  • Par

Information annexe et complémentaire :

Soutien financier solidaire :

Film " Effet Bahamas " :

Lien vers le site Kissbankbank :

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/l-effet-bahamas

Soyons nombreuses et nombreux à soutenir l'initiative de la cinéaste Louise Ferrand - Merci.

Il nous reste - en tant que personne concernée  - TROIS JOURS pour clore la collecte.

Il y a Urgence.

Ne décevons pas nos attentes individuelles & collectives.

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

J'ai interrogé la direction de la communication de Ford par téléphone et par e-mail le 10 juillet. J'ai soumis une liste précise de questions à l'entreprise, qui n'a pas souhaité répondre en détail, et m'a renvoyée vers le dernier communiqué de presse sur le sujet.